GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 12 Août
Lundi 13 Août
Mardi 14 Août
Mercredi 15 Août
Aujourd'hui
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Erdogan et Macron soulignent l'«importance de renforcer» les liens économiques entre la France et la Turquie (Ankara)
    • Nouveau patron d'Air France: le CA «se prononcera ce soir», le représentant de l'Etat votera Smith (Le Maire)
    • Mali: réélection d'Ibrahim Boubacar Keïta, édition spéciale sur RFI à partir de 12h10 TU (14h10, heure de Paris)
    • Elections européennes 2019: veto du président polonais à une réforme qui élimine les petits partis
    • Patron d'Air France-KLM: Benjamin Smith (Air Canada) a «un excellent profil» pour Bruno Le Maire
    • Mali: Ibrahim Boubacar Keita remporte l’élection présidentielle avec 67,17 % des voix
    • Football: la France, championne du monde, en tête du classement Fifa
    Europe

    Les voitures de luxe allemandes dans le viseur de Donald Trump

    media Des ouvriers assemblent une voiture dans une usine Porsche de Stuttgart, le 25 mai 2018. REUTERS/Ralph Orlowski/File Photo

    Angela Merkel a qualifié d'« illégales » les taxes douanières sur l'acier et l'aluminium. Mais au-delà, Berlin redoute une spirale protectionniste qui pourrait atteindre prochainement un secteur nettement plus vital pur l’Allemagne : l'automobile.

    Avec notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux

    En s'attaquant à l'automobile allemande, Donald Trump touche un nerf particulièrement sensible : 800 000 emplois dépendent directement de l'automobile, fleuron et fierté nationale.

    L'an passé, BMW, Mercedes, Porsche, Audi et VW ont vendu 1,35 millions de véhicules légers aux Etats-Unis. Dont 800 000 produits sur place, dans des usines américaines aujourd'hui menacées, ce qui explique la pression des sénateurs américains des régions concernées sur le gouvernement fédéral.

    Les exportations en provenance d'Allemagne sont en regard bien plus modestes, avec quelques 500 000 véhicules l'an passé, 10% de moins qu'en 2016 à cause du scandale des moteurs diesel truqués.

    L'instauration d'une taxe supplémentaire de 25% évoquée par Trump dans différents tweets se traduirait pour la voiture haut de gamme allemande par une charge supplémentaire de 4,5 milliards d'euros, et sans doute la fonte des bénéfices des entreprises concernées.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.