GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Nouvelle frappe israélienne contre des cibles du Jihad islamique à Gaza (armée)
    Europe

    Italie: Matteo Salvini en Sicile pour marteler sa politique migratoire

    media Le nouveau ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini arrive à la parade militaire du 2 juin, à Rome. REUTERS/Tony Gentile

    Matteo Salvini est arrivé en Sicile. Le nouveau ministre italien de l'Intérieur, patron de la Ligue, avait prévu de longue date ce déplacement pour soutenir les candidats de l'extrême droite aux municipales partielles du 10 juin, dans une région où son score est historiquement bas. Mais après sa nomination, il a ajouté une étape à Pozzallo, où il visitera cet après-midi un « hotspot », un centre d'identification des migrants. Et depuis deux jours Matteo Salvini enfonce le clou sur la politique qu'il entend mener en matière d'immigration.

    Matteo Salvini multiplie les visites de soutien aux candidats de la Ligue et il martèle ses positions. Il était samedi soir à Vinceza en Vénétie. « Une des priorités c'est de faire en sorte que dans ce pays, on perde moins de temps et on dépense moins d'argent pour les migrants clandestins. »

    Le ministre de l'Intérieur estime que cinq milliards d’euros, c’est trop, sans préciser qu'une partie de ces fonds viennent de l'Union européenne.

    « Le bon temps c'est fini »

    Les migrants en situation régulière n'ont rien à craindre en Italie, explique Matteo Salvini, mais les expulsions doivent s'accélérer. « Pour les migrants clandestins, le bon temps c'est fini. Préparez-vous à faire vos valises, faites le correctement, dans la sérénité, la paix et la tranquillité. »

    Pour le maire démocrate de Pozzallo, ce sont des propos de meeting électoral qui sont déplacés, dans la bouche d'un ministre. L'édile ne voit pas la visite de Matteo Salvini d'un bon œil. « ll ne faut pas grand-chose ici pour enflammer les esprits », a-t-il déclaré.

    « J'ai mes idées »

    158 migrants sont arrivés à Pozzallo vendredi soir à bord d'un navire humanitaire. Le vice-Premier ministre Matteo Salvini a prévenu : « en ce qui concerne les ONG, j'ai mes idées, plus aucun "vice-passeur" ne doit accoster dans les ports italiens ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.