GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Aujourd'hui
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Italie: en Sicile, Salvini réaffirme la politique zéro migrant du gouvernement

    media En visite en Sicile, le ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini a réaffirmé la tolérance zéro du gouvernement envers les migrants le 3 juin 2018. Carmelo Lenzo / AFP

    Le temps d'un dimanche très ensoleillé sur toute la Sicile, où des élections municipales se tiendront le 10 juin, les vice-présidents du Conseil se sont partagé le terrain. Luigi Di Maio, chef politique du Mouvement Cinq Etoiles et Matteo Salvini, dirigeant de la Ligue (extrême droite), respectivement ministre du Développement économique et du Travail et ministre de l'Intérieur, ont soutenu à la fois  leurs candidats et leur programme de changement.

    Avec notre correspondante à RomeAnne Le Nir

    Matteo Salvini qui détient le poste clé de l'Intérieur, a notamment visité le centre d'accueil et d'identification de Pozzallo et tenu un discours à Catane où il a confirmé son objectif tolérance zéro pour les migrants illégaux. Soit plus d'un demi-million en Italie. Pour faciliter les expulsions, il a promis de travailler « avec les gouvernements de pays africains ».

    Le chef de la Ligue a assuré que « la Sicile ne deviendra jamais le plus grand camp de réfugiés d'Europe ». Il a également de nouveau accusé les ONG de secours en mer de « complicité avec les passeurs ». Ce qui a provoqué la colère des nombreux insulaires solidaires envers les associations humanitaires.

    Matteo Salvini qui participera mardi 5 juin à la réunion des ministres des Affaires intérieures de l'UE a aussi annoncé que Rome « dira non » aux projets actuels de réforme du règlement de Dublin et de nouvelles politiques d'asile. Cela le jour même où deux naufrages au large des côtes turques et tunisiennes, auraient fait plus de cinquante morts dont des enfants.

    De son côté Luigi Di Maio, ministre du Travail, a surtout réitéré un engagement qui a apporté des millions de voix d'électeurs du sud au Mouvement Cinq Etoiles. A savoir, l'instauration d'un revenu universel. Cette mesure, a-t-il précisé, sera soumise « au plus tôt » à l'examen du Parlement.


    158 migrants débarqués à Pozzallo avant l'arrivée de Salvini

    Avec notre envoyé spécial à bord de l'Aquarius, Fabien Perrier

    Vendredi 1er juin soir, à Pozzallo, 158 migrants sont descendus de l'Aquarius, le bateau affrêté par SOS Méditerranée en partenariat avec Médecin sans frontières alors que les autorités italiennes tentent de limiter les actions des ONG. Depuis un mois et demi, Loïc Glavany est le commandant « recherche et sauvetage » de SOS Méditerranée à bord de l'Aquarius. Selon lui, il y a un peu moins d'opérations dernièrement dans cette zone au large de la Libye d'où les migrants prennent la mer pour tenter de rejoindre l'Europe.

    « La situation est dépendante de la mise en place actuellement d'un corps de gardes-côtes libyens. Les gardes-côtes italiens leur fournissent de plus en plus de sauvetages et on a l'impression qu'ils essayent de nous bloquer nous sur les sauvetages notamment en nous renvoyant assez systématiquement de la zone alors qu'on est loin de nos capacités de sauvetage », explique-t-il.

    Ce fut deux fois le cas ces derniers quinze jours. L'Aquarius a une fois été renvoyé une fois à quai avec 68 migrants, et une autre fois vendredi avec 158 rescapés, laissant les côtes libyennes sans ONG. Pourtant, SOS Méditerranée poursuit son travail. « Tant qu'il y a une fenêtre humanitaire et que nous avons cette possibilité, SOS Méditerranée a la possibilité de rester, je pense que SOS Méditerranée va essayer de rester. Il y a encore un besoin » affirme Loïc Glavany.

    Depuis le début de l'année, 660 migrants ont disparu en Méditerranée selon l'Office international des migrations.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.