GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Droits TV du football italien: le contrat raflé par Mediapro est déclaré caduc

    media La Juventus Turin, championne d'Italie 2018. Allianz Stadium. (illustration) REUTERS/Massimo Pinca

    Les Italiens sont dans le flou. Sur quelle chaîne les fans de football vont-ils pouvoir regarder les matches du championnat la saison prochaine ? A seulement deux mois de la reprise, le groupe Mediapro qui, comme en France, avait acheté les droits pour plus d'un milliard d'euros, est définitivement écarté. Problème de garanties financières pour l'opérateur espagnol. La ligue italienne lance en urgence de nouvelles enchères.

    Jusqu'au dernier moment, Mediapro a tenté de rassurer sur le sérieux de son dossier. Son patron, Jaume Roures, est venu en personne apporter une garantie de 1,6 milliard d'euros, promise notamment par l'actionnaire majoritaire (des investisseurs chinois). Insuffisant pour la Série A, qui parle de «garanties non conformes».

    Le contrat pour la diffusion de 400 matches sur les trois prochaines saisons est déclaré caduc. Les droits sont donc entièrement remis en jeu. Dans l'urgence absolue, le Calcio reprenant le 19 août, une réunion est organisée avec les nouveaux candidats pour une décision dans seulement huit jours.

    L'un des diffuseurs actuels, le Britannique Sky, qui est d'ailleurs à l'origine de la procédure contre Mediapro, va-t-il de nouveau rafler la mise ? L'autre diffuseur, Mediaset de la famille de Berlusconi, qui avait eu du mal à rentabiliser son investissement, avait revu ses ambitions à la baisse.

    Une nouvelle candidature de Mediapro n'est d'ailleurs pas à exclure. C'est quoi qu'il en soit un coup dur pour l'ambitieux groupe espagnol. Et cela relance les espoirs de ceux qu'il avait coiffés au poteau en France. A commencer par Canal+, qui ne cesse de dénoncer le modèle Mediapro, accusé de ne pas respecter de logique économique.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.