GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 20 Juillet
Samedi 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: la droite impose à Merkel un ultimatum sur la question migratoire

    media Angela Merkel, à Berlin, lors de la conférence de presse CSU-CDU, le 18 juin 2018. REUTERS/Hannibal Hanschke

    En Allemagne, la question des migrants met à rude épreuve l'unité de la droite. En cause, le refoulement aux frontières des migrants déjà enregistrés dans d'autres pays. Les deux partis conservateurs, la CDU d'Angela Merkel et la CSU, du ministre de l'Intérieur Horst Seehofer se livrent un véritable bras de fer. Ce lundi 18 juin, Horst Seehofer a menacé de fermer les frontières de l'Allemagne «en juillet» aux migrants faute d'un accord entre dirigeants européens en marge d'un sommet fin juin, un ultimatum aussitôt rejeté par la chancelière.

    De notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    Une implosion de l’alliance entre les conservateurs de la CDU et le parti frère bavarois CSU aurait créé des dommages trop dramatiques pour les deux partis. Ils ont donc accouché d’un compromis qui ressemble à un sursis.

    Chacun campe sur ses positions. Les instances dirigeantes de la CDU ont apporté leur soutien à Angela Merkel favorable à une solution européenne du dossier migratoire en accord avec ses partenaires. A Munich, la CSU a approuvé très largement les projets du ministre de l’Intérieur Horst Seehofer et notamment sa volonté de refouler à l’avenir les migrants aux frontières allemandes.

    Le compromis trouvé, c’est un délai de deux semaines. Cet ultimatum de la CSU a été fixé à Angela Merkel afin que la chancelière tente d’ici le sommet européen de la semaine prochaine de parvenir à des accords avec les pays concernés par une forte migration comme l’Italie. Un défi vu les divergences qui existent même si Angela Merkel a évoqué un certain donnant/donnant pour les pays qui reprendraient les migrants d’abord enregistrés leur sol.

    La chancelière a reconnu qu’elle était sous pression, mais elle refuse de parler d’ultimatum et rejette un automatisme qui voudrait qu’en cas d’échec d’ici deux semaines de sa part, son ministre de l’Intérieur commence à refouler les migrants venant d’autres pays européens.

    Le président américain Donald Trump a sauté à pieds joints sur cette crise politique allemande avec une série de tweets. « Le peuple allemand est en train de se retourner contre ses dirigeants. La criminalité en Allemagne est très en hausse. Grosse erreur dans toute l'Europe que de laisser entrer des millions de personnes qui ont si fortement et violemment changé leur culture », a écrit le président américain.

    Des propos rapidement démentis par une journaliste allemande, qui a pris Donald Trump en flagrant délit de mensonge. « Foutaise. Selon un sondage réalisé en juin, 64 % des Allemands sont satisfaits de l'action d'Angela Merkel, elle est en tête du classement des décideurs politiques allemands les plus populaires. Selon les chiffres de 2017, la criminalité en Allemagne a diminué de 10 %, sa plus forte baisse depuis 20 ans. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.