GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Septembre
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Elections en Turquie: Erdogan réélu pour un mandat avec plus de pouvoirs

    media Le chef de l'Etat turc Recep Tayyip Erdogan a été réélu dès le premier tour dimanche pour un nouveau mandat aux pouvoirs renforcés, selon les résultats communiqués tôt le 25 juin à Istanbul. REUTERS/Umit Bektas

    Lors d'une déclaration à Istanbul, le chef de l'Etat Recep Tayyip Erdogan a revendiqué la victoire aux élections présidentielle et législatives organisées ce dimanche 24 juin en Turquie.

    « Les résultats non officiels des élections sont clairs. Selon eux, notre nation m'a confié la responsabilité de président de la République », a déclaré Recep Tayyip Erdogan lors d'une déclaration à Istanbul, s'ouvrant la voie vers un nouveau mandat de cinq ans aux pouvoirs considérablement renforcés. Le président turc a également revendiqué la majorité parlementaire pour l'alliance dominée par son parti, l'AKP.

    Peu après, les autorités électorales ont prononcé la victoire de Recep Tayyip Erdogan au premier tour de la présidentielle. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a obtenu plus des 50% des voix nécessaires lors des élections de dimanche qui lui permettent de remporter un nouveau mandat présidentiel aux pouvoirs renforcés, a indiqué le chef du Haut comité électoral Sadi Güven lors d'un point presse à Ankara.

    D'après l'agence de presse étatique Anadolu, M. Erdogan arrivait en tête de la présidentielle avec un score de 52,6 % après dépouillement de près de 97 % des urnes, et l'alliance de l'AKP menait avec 53,65 %. « La Turquie, avec un taux de participation de près de 90 %, a donné une leçon de démocratie au monde entier », a affirmé M. Erdogan. Le chef de l'Etat avait convoqué en avril ces élections présidentielle et législatives anticipées initialement prévues en novembre 2019.

    En seize ans, on a lutté contre la tutelle militaire, la junte, les putschistes, les interventions extérieures dans notre politique et notre économie! Nous ne permettrons jamais de remettre en question les progrès démocratiques et économiques auxquels nous sommes parvenus!
    Recep Tayyip Erdogan revendique la victoire 25/06/2018 - par RFI Écouter

    Mais le Parti républicain du peuple (CHP), principal parti opposition, a affirmé que son propre décompte des résultats partiels indiquent qu'un second tour pour la présidentielle est inévitable. Tableau à l'appui, la présidente de la région d'Istanbul pour le parti a contesté un à un les chiffres donnés par l'agence officielle Anadolu pour la présidentielle et les législatives. « Vous aussi vous devez entendre les feux d'artifice venant de la rue. Ils ont commencé à faire la fête, mais je peux vous le dire très calmement : rira bien qui rira le dernier », a-t-elle déclaré. La responsable plastronne, mais on la sent un peu sonnée, tout comme les cadres du parti, constate notre envoyée spéciale, Anissa El Jabri.

    De nombreuses irrégularités relayées sur les réseaux sociaux

    La journée de vote a été émaillée par plusieurs incidents qui ont été largement relayés sur les réseaux sociaux, comme dans la région de Kocaeli, non loin d'Istanbul, où un responsable de bureau de vote s'en est pris physiquement à des observateurs.

    Des électeurs ont également partagé les irrégularités qu'ils ont pu filmer avec leurs téléphones, rapporte notre correspondant à Istanbul, Alexandre Billette. A Diyarbakir, c'est un responsable accusé d'avoir bourré les urnes avec des bulletins déjà tamponnés. A Urfa, ce sont des observateurs qui ont été expulsés des bureaux de vote. Dans cette même région, un homme qui a été battu par un groupe pour s'être opposé à des tentatives de fraudes. Dans un autre bureau de vote, des électeurs ont dû voter sans isoloir.

    Les ONG et l'opposition dénoncent ainsi des tentatives de fraude largement supérieures aux scrutins précédents. Un responsable du parti d'opposition CHP a même évoqué une « atmosphère de terreur ». Reste à voir si le nombre d'observateurs sur place et les preuves enregistrées en son et en image vont permettre de limiter les fraudes ou d'invalider les résultats dans certains bureaux. Le président Recep Tayyip Erdogan a pour sa part indiqué après avoir voté qu'il n'y avait « pas de problème sérieux » à l'occasion de ce scrutin.

    Une délégation communiste française brièvement arrêtée

    Signe d'une journée électorale sous tension, une délégation du Parti communiste français présente à Agri, dans l'est de la Turquie, comme observateur a été arrêtée avant d'être relâchée à la fermeture des bureaux de vote. « Nous avons été arrêtés à 10h30 et retenus à la gendarmerie jusque 17h, à la fin des opérations de vote. On nous a dit qu'il n'y aurait pas de poursuites contre nous, car notre présence n'était pas délictuelle », a expliqué à l'AFP Hulliya Turan, secrétaire départementale du Bas-Rhin.

    La délégation, composée également de Christine Prunaud, sénatrice des Côtes-d'Armor, et Pascal Torre, membre du secteur des Relations internationales au PCF, s'était rendue dans deux bureaux de vote et revenait en ville quand elle a été interpellée. La délégation, qui avait répondu à un appel du HDP, le principal parti pro-kurde, a été laissée libre de poursuivre son séjour en Turquie, a encore précisé Mme Turan.

    Le PCF avait dénoncé plus tôt dans un communiqué une volonté du pouvoir turc « d'étouffer toutes les voix qui dénoncent les fraudes massives à l'œuvre ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.