GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 22 Juillet
Lundi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Turquie: Muharrem Ince entend poursuivre son combat politique

    media Muharrem Ince, le candidat du principal parti de l'opposition (CHP), lors de sa conférence de presse à Ankara,le 25 juin 2018. REUTERS/Umit Bektas

    Recep Tayyip Erdogan est toujours aux commandes de la Turquie. Il a remporté la majorité absolue dimanche lors de la présidentielle selon la commission électorale. Le président sortant a été réélu pour un nouveau mandat de 5 ans, avec des pouvoirs largement renforcés. Son parti, l'AKP, s'impose également au Parlement avec 42% des suffrages et formera une coalition avec son allié nationaliste du MHP. Un succès assez large finalement même si la campagne a été âprement disputée. Son principal opposant, Muharrem Ince, arrivé en deuxième position, a reconnu rapidement sa défaite mais entend poursuivre le combat politique engagé.

    avec notre correspondant à Istanbul, Alexandre Billette et notre envoyée sépciale, Anissa el-Jabri

    Le tribun qui avait marqué la campagne n’a pas dit un mot dimanche soir. Sa toute première réaction aux résultats, ses supporters l’avaient apprise via une journaliste qui a reçu ce message de Muharrem Ince : « L’autre type a gagné ». Visage marqué par la fatigue, le candidat du CHP a reconnu publiquement sa défaite à la mi-journée ce lundi lors d'une conférence de presse à Ankara. Ou plus précisément il reconnaît les résultats de la Commission électorale. « Il n'y a pas de différence significative entre notre propre décompte et les résultats officiels. Donc j'accepte le résultat final.

    Evidemment il y aurait beaucoup à dire sur le déroulement de cette campagne et du scrutin. Le plus important, c’est à quel point le régime d'aujourd'hui est dangereux pour le pays, nous allons malheureusement tous devoir le subir et en payer le prix !», a déclaré le candidat défait.

    Il y a eu certes des fraudes mais l’écart de 10 millions de voix entre lui et Recep Tayyip Erdogan était trop important pour que les fraudes fassent la différence. Il demande désormais au vainqueur d’être le président de tous, de ne pas être le président de ses seuls électeurs.

    Muharrem Ince n’abandonne pas pour autant, il se positionne même pour
    dans cinq ans… Nous allons continuer, a-t-il dit. Le candidat défait, qui reste député, estime que déjà plus de 15 millions de voix -quelque 31% des suffrages selon l'agence officielle Anadolu- se sont portées sur son nom, soit davantage que les précédents candidats soutenus par son parti lors des scrutins présidentiels.

    L’objectif d’atteindre 30 millions de voix est réalisable lors du prochain scrutin présidentiel de 2023. Muharrem Ince, âgé de 54 ans, prend donc date et entend bien rester le principal adversaire de Recep Tayyip Erdogan.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.