GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 12 Août
Lundi 13 Août
Mardi 14 Août
Mercredi 15 Août
Aujourd'hui
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Vote crucial à Bruxelles sur les droits d'auteur, sous les critiques des GAFA

    media Le siège de la Commission européenne à Bruxelles. (Image d'illustration) PATRIK STOLLARZ / AFP

    Un texte crucial doit être voté ce jeudi 5 juillet à Bruxelles, plus protecteur pour les artistes, qui dénoncent une campagne de désinformation de Facebook et Google. Les géants du numérique auraient défendu l'idée selon laquelle cette nouvelle directive allait mettre en péril l'exercice des libertés fondamentales sur Internet.

    Parmi les dispositions de cette directive européenne qui font le plus de bruit, l'article 13 réclame que les grandes plateformes numériques passent des accords de licence avec les artistes. Un texte que Marc Joulaud du Parti populaire européen (PPE) espère voir adopté. « Qu’il y ait un peu plus d’équité entre les créateurs et les plateformes, qui jugent qu’aujourd’hui, pour beaucoup d’entre elles, ne rémunèrent pas du tout à leur juste valeur celles et ceux qui sont des créateurs de culture », explique-t-il.

    Les pourfendeurs du texte redoutent la fin de la liberté sur Internet et s'inquiètent du sort des petits artistes. L'eurodéputé écologiste Pascal Durand s'apprête à voter contre. « Tous les éditeurs ou des artistes inconnus ou pas encore connus vous disent : "Mais nous, on n’a pas les moyens d’aller négocier des licences avec Google ou avec Amazon ou autres". Donc c’est ce monde-là qui est en danger », déclare-t-il.

    « Campagne de désinformation »

    La directive permettra au contraire aux petits artistes d'être plus facilement rémunérés, selon l'eurodéputée du groupe des socialistes et démocrates, Virginie Rozière. « La négociation avec les plateformes se fait sur une base collective, détaille-t-elle. C’est-à-dire que ça permet d’équilibrer la négociation en bénéficiant du poids que représentent les artistes les plus connus, pour que cela permette aussi aux plus petits d’être rémunérés. Parce que s’ils discutent avec les plateformes aujourd’hui pour essayer d’avoir une rémunération, effectivement, leur demande ne sera pas prise en compte, parce qu’ils ne pèsent pas assez. »

    Dans une tribune mise en ligne par Le Monde, 70 artistes français ont dénoncé une « campagne de désinformation au service des grandes puissances du numérique ». Comme d'autres députés, Viginie Rozière affirme avoir été bombardée de messages : plus de 40 000 mails en deux semaines.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.