GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Empoisonnement au Novichok: Salisbury désertée par les touristes

    media Un policier en faction dans une rue de Salisbury, le 5 juillet 2018. REUTERS/Henry Nicholls

    Un nouveau cas d'empoisonnement touche Salisbury, au Royaume-Uni. Trois mois après le cas Skripal qui avait laissé la ville dans une semi-léthargie, les commerçants se retrouvent à nouveau confrontés à la peur et aux périmètres de sécurité qui mettent à mal leurs affaires.

    Avec notre envoyée spéciale à Salisbury, Marina Darras

    Une centaine de détectives de la brigade anti-terroriste patrouillent dans les rues de Salisbury et d'Amesbury, accompagnés parfois d'officiers en combinaison de protection chimique pour tenter de comprendre les causes de ce nouvel incident à l'agent innervant, le Novitchok.

    Quatre mois après la tentative d'empoisonnement de l'agent double russe Sergueï Skripal, deux personnes ont été hospitalisées dans un état critique le week-end dernier, près de Salisbury.

    Rien de très rassurant pour les touristes qui se font de plus en plus rares, ni pour les commerçants du centre-ville qui s'inquiètent pour leurs chiffres d'affaires.

    « Ça allait mieux, les affaires commençaient à reprendre mais dès que l'on a appris pour le nouvel incident, tout est redevenu très calme. Il n'y a personne dans les rues, c'est désert. On a eu quelques clients mais c'est loin d'être comme les dernières semaines. Ce n'est pas normal pour ce moment de l'année, c'est normalement le moment le plus important de la saison touristique », témoigne une commerçante.

    « Les gens restent chez eux. Il n'y a personne. D'habitude un jour de marché, c'est plein de monde, je ne pourrais même pas vous parler tellement il y a du monde », ajoute un autre commerçant.

    « C'est mieux qu'au mois de mars, c'est sûr, mais les gens s'inquiètent beaucoup plus parce que c’est arrivé une deuxième fois, constate une autre boutiquière. On commençait à reprendre un service normal et là, ces deux derniers jours ont été catastrophiques ».

    Salisbury est d'habitude une ville très visitée qui compte beaucoup sur la clientèle étrangère pour faire marcher ses petits commerces indépendants.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.