GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 24 Septembre
Mardi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Espagne: reprise du dialogue entre Madrid et Barcelone

    media Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez (g) et le président indépendantiste de la Generalitat de Catalogne, Quim Torra, ce 9 juillet 2018, à Madrid. REUTERS/Juan Medina

    Pour la première fois depuis 2010, le chef du gouvernement espagnol et le chef du gouvernement régional catalan se sont rencontrés ce lundi 9 juillet à Madrid sur un mode « cordial et correct ». Un véritable dégel alors que depuis le référendum illégal du 1er octobre 2017, Madrid et Barcelone se regardent en chiens de faïence avec une demi-douzaine de dirigeants sécessionnistes en prison ou à l’étranger.

    Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

    Cela peut paraitre peu, mais s’agissant de deux pouvoirs opposés et hostiles depuis des années, c’est un événement important. Le socialiste Pedro Sanchez, tout nouveau chef du gouvernement espagnol, et Quim Torra, le président régional séparatiste de la Catalogne, ont échangé pendant deux longues heures.

    Une rencontre fluide et courtoise, à en croire le gouvernement espagnol. Le résultat le plus concret est la réactivation d’une commission bilatérale qui ne fonctionnait plus depuis sept ans, un groupe de travail qui va plancher sur des chantiers comme le changement climatique ou le couloir méditerranéen, si important économiquement pour la Catalogne.

    Pour autant, le dialogue au sommet entre Sanchez et Torra a buté sur la ligne rouge de la Constitution espagnole. Pour le séparatiste catalan, « toute solution politique passe par le droit à la sécession, et il faut donc organiser un nouveau référendum ». Pour Sanchez, aucun pays démocratique ne peut autoriser une partie de son territoire à se séparer du reste.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.