GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Septembre
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • 81 morts: c'est le nouveau bilan du passage du typhon Mangkhut aux Philippines, un bilan encore provisoire
    Europe

    Attaques de Trump contre le Nord Stream 2: «concurrence déloyale», selon Moscou

    media Le président russe Vladimir Poutine (d),, le prote-parole du Kremlin Dmitri Peskov (c), le premier ministre russe Dmitri Medvedev (g), avant une rencontre avec la chancelière allemande Angela Merkel, à Sotchi, le 18 mai 2018. Mikhail KLIMENTYEV / SPUTNIK / AFP

    Donald Trump a critiqué mercredi le projet de gazoduc Nord Stream 2, projet qui a vocation à multiplier par deux les capacités de livraison de gaz russe en Europe en passant par la mer Baltique et en évitant l'Ukraine. Le président américain a affirmé que l'Allemagne était « complètement contrôlée par la Russie » en raison de sa dépendance énergétique. Le Kremlin a réagi ce jeudi 12 juillet à la déclaration du président des Etats-Unis. Moscou critique une forme de « concurrence déloyale ».

    Avec notre correspondant à Londres, Etienne Bouche

    Selon le porte-parole du Kremlin, il s'agit d'une « tentative de contraindre les clients européens à acheter du gaz naturel liquéfié plus cher » auprès d'autres fournisseurs. Dmitri Peskov évoque donc une forme de « concurrence déloyale ».

    En critiquant une nouvelle fois le projet de gazoduc Nord Stream 2, Donald Trump a touché un point sensible. Le projet alimente des divisions entre les pays de l'Union européenne. Moscou est régulièrement accusé d'avoir recours au levier énergétique à des fins politiques.

    Le Kremlin répond sur le terrain économique. « C'est dans le cadre de la concurrence économique que les clients doivent prendre leur décision de choisir tel ou tel fournisseur ».

    Le porte-parole du Kremlin a également souligné la fiabilité du partenaire russe qui garantit la sécurité énergétique de l'Europe. « Aucun autre fournisseur n'a jusqu'à présent démontré une grande fiabilité dans la fourniture de gaz par gazoduc ».

    Le gazoduc Nord Stream 2, projet « purement commercial » souligne Moscou, doit relier la Russie et l'Allemagne par la mer Baltique. Sa mise en service est prévue début 2020.

    →(Re)lire: Sommet de l'Otan: Donald Trump s'en prend à l'Allemagne

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.