GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Juillet
Vendredi 13 Juillet
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Avec en studio et par téléphone les invités de la rédaction de RFI et nos correspondants dans le monde, de Berlin à Kinshasa en passant par Séoul et San Francisco...

    Europe

    L'Eurogroupe précise les conditions de sortie de la Grèce du plan d'aide

    media Le pRemier ministre grec Alexis Tsipras, à Bruxelles pour le sommet de l'Otan, le 12 juillet 2018. Réuni à Bruxelles, l'Eurogroupe précise les conditions de sortie de la Grèce du plan d'aide. Tatyana Zenkovich/Pool via REUTERS

    La date fatidique se rapproche pour la Grèce. Le 20 août prochain, le pays doit sortir du programme de sauvetage décidé il y a huit ans par ses partenaires européens, après la crise financière. La dette sera allégée, mais le pays restera sous surveillance étroite de la Commission européenne. Ainsi en ont convenu les Etats de la zone euro le 22 juin dernier. Ce jeudi 12 juillet, à Bruxelles, ils se sont montrés plus précis encore sur les conditions de sortie de la Grèce du plan d'aide. Le pays devra avant tout respecter ses engagements concernant les réformes.

    Si la fin du tunnel approche, la Grèce n'a pas fini d'être sous surveillance.

    Après un accord majeur le 22 juin dernier qui prévoit un nouvel allègement de sa dette, ses partenaires vont lui appliquer un « cadre de surveillance renforcée ».

    Un dispositif qui prévoit des missions régulières, quatre fois par an, de responsables européens afin de superviser et contrôler la mise en oeuvre des réformes décidées ces dernières années.

    Des réformes structurelles déjà annoncées, comme la hausse des taxes ou les privatisations. Des engagements restent aussi à concrétiser, comme un ambitieux plan d'économies attendu pour 2019.

    Un quatrième programme de sauvetage ?

    Les fonctionnaires européens devront aussi « identifier les risques à un stade précoce » pour prendre rapidement les mesures qui s'imposent, notamment surveiller la dette privée ou celui des créances douteuses des banques.

    A Athènes, après huit ans de programmes d'austérité, on ne peut s'empêcher de voir dans cette surveillance un quatrième programme de sauvetage déguisé. Que nenni, réplique la Commission. L'accompagnement doit aider la Grèce à instaurer la confiance avec les marchés, les investisseurs et les entreprises.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.