GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Brexit: scepticisme de l'UE après la présentation du Livre blanc de Theresa May

    media La cheffe du gouvernement britannique Theresa May lors d'un sommet européen à Bruxelles, juin 2017 (illustration). REUTERS/Francois Lenoir

    Depuis vingt-quatre heures, les milieux européens sont occupés à soupeser et à disséquer méticuleusement les 98 pages de ce Livre blanc britannique sur le Brexit, envoyé hier, jeudi 12 juillet, par Theresa May aux négociateurs européens.

    avec notre correspondant à Bruxelles, Quentin Dickinson

    Et les avis sont partagés, non sur le contenu – clairement inacceptable en l’état – mais sur la réponse à y apporter. On comprend bien ici que ce texte est le fruit d’efforts surhumains de la part de Theresa May pour imposer un consensus a minima entre ses ministres et les parlementaires de son parti, et personne parmi les dirigeants de l’UE ne souhaite sa chute, synonyme d’une sortie du Royaume-Uni de l’UE sans accord aucun.

    Mais, d’un autre côté, on estime qu’il faut se dire franchement les choses.
    Car les propositions de Londres ne prévoient qu’un accord de libre-échange couvrant seulement les marchandises – alors que les services représentent aujourd’hui près de 80 % de l’économie britannique.

    De plus, il y est prévu une instance de règlement de litige supérieure à la cour de Justice de l’UE, une impossibilité juridique. Et la fin de la libre-circulation des personnes est explicitement énoncée, ce qui ne peut guère être présenté comme un progrès. Enfin, le double régime douanier suggéré paraît complexe et, à l’usage, inefficace et ouvert à tous les trafics.

    Il reste aux Européens trois jours pour se faire un avis sur le Livre blanc : lundi, le nouveau négociateur britannique Dominic Raab débarque à Bruxelles, chez Michel Barnier, en charge des négociations côté Union européenne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.