GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Migrants: le bras de fer entre Malte et l’Italie se poursuit

    media Sur cette image visible sur un mur à Rome, on peut lire «Migrants pour la vie». REUTERS/Tony Gentile

    Malte et l’Italie affichent leurs désaccords au sujet des 450 migrants partis de Zouara en Libye et repérés ce vendredi 13 juillet à l'aube dans les eaux internationales. Ils ont été transférés ce samedi matin à bord de deux navires militaires. Le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini demande au chef du gouvernement de les renvoyer vers Malte ou la Libye.

    Après plus d’une journée d'errance, huit femmes et enfants ont été emmenés – pour des raisons médicales – à Lampedusa par une vedette des garde-côtes italiens, samedi 14 juillet. Deux bâtiments militaires, l'un de Frontex et l'autre des douanes italiennes ont pris en charge les 442 migrants restants à bord du bateau parti de Zouara.

    Ils se dirigeraient vers le sud de la Sicile, mais le ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini de la Ligue du Nord (extrême-droite), refuse de les laisser débarquer et insiste pour qu'ils retournent vers Malte, voire la Libye. « On a déjà donné, compris ? » a-t-il écrit sur Twitter, en référence à l'arrivée de 67 migrants à Trapani, ce vendredi, suite à l'intervention en ce sens du Président de la République, Sergio Matarella.

    Vendredi 13 juillet, de vifs échanges avaient déjà opposé Rome et La Valette au sujet du sort du bateau en bois repéré à l'aube dans la zone d'intervention de secours maltaise. Faute d'intervention des autorités maltaises, le ministre italien de l'Intérieur avait demandé à La Valette de les prendre en charge. Sauf que Malte lui a répondu que le bateau se trouvait à proximité de l'île italienne de Lampedusa et que les migrants à bord souhaitaient poursuivre leur route.

    Selon le dernier bilan des ONG Médecins sans Frontières et SOS Méditerranée, plus de 600 personnes sont mortes en tentant de traverser la méditerranée en quatre semaines, soit autant que sur les cinq premiers mois de l'année.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.