GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Etats-Unis:Trump annonce un nouveau départ de son gouvernement, son ministre de l'Intérieur
    • «Gilets jaunes»: mobilisation en recul avec 33 500 manifestants dans toute la France (minsitère de l'Intérieur)
    • Pour l'ancien président de la République, François Hollande, le mouvement des «gilets jaunes» est en «phase de conclusion»
    • Mouvement des «gilets jaunes»: «Moins de 3000 manifestants» à Paris en début d'après-midi (préfecture)
    • «Gilets jaunes»: 63 gardes à vue à Paris contre 335 samedi dernier à la mi-journée, indique la préfecture
    • «Gilets jaunes»: un conducteur décède après avoir percuté un camion à la frontière belge (préfecture)
    Europe

    Mondial 2018: 15 jours de prison pour les Pussy Riot qui ont perturbé la finale

    media Les quatre Pussy Riot qui ont envahi le terrain pendant la finale de la Coupe du monde ont écopé de 15 jours de prison ferme. REUTERS/Darren Staples

    La fête est terminée en Russie : les quatre membres du groupe Pussy Riot qui ont brièvement interrompu la finale de la Coupe du monde ce dimanche ont écopé de 15 jours de prison. La peine maximale pour avoir enfreint les « règles du comportement des spectateurs », selon le tribunal moscovite qui a jugé les membres du groupe contestataire.

    Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

    Leur action aura duré moins de 25 secondes, mais les images ont déjà fait le tour du monde. Deux jours après la finale qui a vu la victoire de la France face à la Croatie, les quatre militantes du groupe féministe Pussy Riot ont été condamnées à quinze jours de prison ferme.

    Quelques minutes après leur intrusion sur la pelouse du stade Loujniki de Moscou dimanche, le groupe avait publié sur les réseaux sociaux, demandant notamment la libération des prisonniers politiques en Russie, la fin des arrestations lors des manifestations pacifiques et l’autorisation d’un véritable pluralisme politique.

    Un message très critique à l’encontre de Vladimir Poutine et des autorités russes qui aura été au final le seul véritable « couac » de cette Coupe du monde.

    La condamnation sévère prononcée par le tribunal moscovite confirme les craintes de tous ceux, en Russie, qui redoutent un brutal retour à la réalité après cette parenthèse enchantée qu’aura été le Mondial 2018.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.