GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 19 Décembre
Jeudi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    [Reportage] Turquie: la fin de l’état d’urgence divise la population

    media Dans la capitale, la population est très partagée sur la levée de l'état d'urgence. By KalkinDe - Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.

    En Turquie, l'état d'urgence instauré au lendemain du coup d'Etat manqué du 15 juillet 2016 prend fin ce mercredi soir 18 juillet. Cela signifie-t-il pour autant un retour à l'état de droit dans un pays où le président, Recep Tayyip Erdogan, concentre désormais presque tous les pouvoirs ? Dans les rues d'Istanbul, les Turcs sont partagés.

    Avec notre correspondante à Istanbul,  Anne Andlauer

    Il y a ceux, comme Fatos, femme au foyer de 52 ans, auxquels la fin de l'état d'urgence ne fait ni chaud ni froid. Assise sur un banc dans le quartier central de Besiktas, elle dit se sentir en sécurité.

    « En tant que simple citoyenne, je ne vois pas la différence, commente-t-elle. Ma vie n'a pas changé. Je continue d'aller et venir librement. Je ne sais pas si l'on sera mieux ou moins bien protégés sans état d'urgence, mais quoi qu'il arrive, je fais confiance à nos forces de l'ordre. »

    Il y a aussi des Turcs comme Tolga, publicitaire de 38 ans, qui ne savent pas quoi en penser : « D'un côté, je suis pour le maintien de l'état d'urgence, car même s'il a permis d'attraper de nombreux putschistes et terroristes du PKK, ils sont encore nombreux parmi nous. D'un autre côté, j'aurais voulu un état d'urgence atténué, qui aurait notamment rendu aux gens le droit de manifester démocratiquement. »

    Non loin de là, dans un café proche du Bosphore, Haluk Pehlivan ne cache pas son opposition au régime instauré par Recep Tayyip Erdogan et aux nouveaux pouvoirs qu'il s'est récemment octroyés. La levée de l'état d'urgence ne serait, dit-il, que de la « poudre aux yeux » :

    « Sur le papier, la levée de l'état d'urgence et le retour à l'état de droit et à la démocratie sont bien sûr une bonne chose, estime-t-il. Cela devrait rassurer les investisseurs étrangers. En pratique, les nouveaux pouvoirs des préfets permettront à l'Etat de créer des sortes de " mini état d'urgence " au niveau local. »

    Ce policier à la retraite fait référence à une nouvelle loi antiterroriste qui, de fait, fera passer l'état d'urgence dans le régime de droit commun. Les préfets pourront par exemple restreindre les déplacements de personnes jugées suspectes, et la durée maximale de garde à vue sera désormais de 12 jours. Sept jours de plus qu'il y a deux ans, avant l'état d'urgence.

    (Re) lire : Réseaux sociaux: de plus en plus d’internautes turcs inquiétés pour leurs écrits

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.