GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Brexit: Theresa May en Irlande du Nord

    media Theresa May à Belfast, le 20 juillet 2018. Charles McQuillan/Pool via Reuters

    L'UE doit faire « évoluer » sa position sur le Brexit et ne pas compter sur les précédentes propositions inapplicables concernant la frontière irlandaise, voilà l'avertissement lancé par Theresa May aux 27 lors d'une visite de deux jours en Irlande du Nord. La Première ministre a à la place défendu son livre blanc de compromis, mais en réponse, le négociateur européen Michel Barnier a estimé que Londres et Bruxelles doivent encore travailler pour trouver une solution qui évite le retour d'une frontière physique entre les deux Irlande.

    Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

    A Belfast, Theresa May a lancé un message clair au bloc européen : le Royaume-Uni a fait des compromis, c'est maintenant au tour de Bruxelles d'assouplir sa position. Sous le regard sans concession du petit parti nord-irlandais DUP qui lui assure une majorité au Parlement et la survie de son gouvernement, Theresa May a soudain rejeté, après l'avoir acceptée en décembre dernier, une solution en forme de « filet de sécurité » qui verrait l'Irlande du Nord rester étroitement alignée sur le marché unique de l'UE et sur l'union douanière.

    Or pour la Première ministre, cette solution créerait une frontière de fait entre l'Irlande du Nord et le reste du Royaume-Uni et est inacceptable. Et Theresa May de mettre à nouveau en avant son « livre blanc » sur le Brexit. Un texte controversé qui propose de négocier des liens commerciaux les plus étroits possible avec l'UE pour notamment éviter de rétablir une frontière avec des douanes entre les deux Irlande.

    Réponse de Bruxelles par la voix de son négociateur en chef Michel Barnier : le livre blanc britannique ouvre la voie à « une discussion constructive », mais risque d'affaiblir le marché unique et beaucoup de questions demeurent... Le bras de fer est donc en passe de se poursuivre tout l'été avec la menace brandie des deux côtés d'un départ sans aucun accord conclu.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.