GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Les Etats-Unis annoncent un coup de pouce à la défense de l'Ukraine

    media Le président américain Donald Trump et le président russe Vladimir Poutine se serrent la main lors de la conférence de presse conjointe, à Helsinki, le 16 juillet 2018. REUTERS/Leonhard Foeger

    Cinq jours après le sommet de Helsinki, où Donald Trump a été accusé y compris par le camp républicain, d’avoir été trop conciliant avec Vladimir Poutine, le Pentagone annonce une aide supplémentaire de 200 millions de dollars pour renforcer la défense de l'Ukraine. Une façon de tenter d’éteindre la polémique sur l'attitude de Donald Trump jugée trop conciliante avec Vladimir Poutine notamment sur le dossier ukrainien.

    Les nouveaux fonds débloqués par les Etats-Unis vont notamment permettre à l’Ukraine d'acquérir «des équipements pour soutenir les programmes de formation et les besoins opérationnels», selon le communiqué du Pentagone. Ils doivent renforcer les capacités de commandement de l'armée ukrainienne, ses communications sécurisées ou encore ses moyens de vision nocturne. L’assistance américaine dans ce domaine s’élève à 1 milliard de dollars depuis le début de la guerre dans l’est de l’Ukraine en 2014.

    à (re)lire: Moscou critique l'aide militaire américaine à Kiev

    Dans ce conflit, l’attitude de Moscou a donné lieu à plusieurs sanctions américaines contre des intérêts russes. Donald Trump a évité d’en faire mention lors de sa rencontre avec Vladimir Poutine à Helsinki, préférant mettre l’accent sur la nécessité de renouer de bonnes relations avec Moscou.

    Peu de choses ont filtré de cette rencontre: sur l’Ukraine, le président russe s’est borné à insister publiquement auprès de son homologue américain pour qu'il fasse pression sur autorités ukrainiennes priées de respecter les accords de Minsk (février 2015), ces accords en 12 points dont même le premier, le cessez-le-feu, a du mal à être mis en oeuvre.

    Lors de ses entretiens à Helsinki, Vladimir Poutine a avancé des «propositions concrètes», selon la diplomatie russe. Il aurait aussi, selon l'agence Bloomberg, proposé d’organiser un référendum sur le statut des républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk. Une telle consultation «n'aurait aucune légitimité» a rapidement réagi le secrétariat d’Etat américain.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.