GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Espagne opposée à un blocage de l'accord UE-Mercosur (présidence)
    • Guerre commerciale États-Unis/Chine: Johnson «très inquiet», «ce n'est pas une manière de faire»
    • L'Union doit «laisser tomber» le filet de sécurité irlandais pour éviter un Brexit sans accord (Boris Johnson)
    Europe

    Italie: accusé d’attiser les tensions communautaires, Salvini contre-attaque

    media Le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini, homme fort du gouvernement La Ligue-M5S, le 5 avril dernier au palais présidentiel. REUTERS/Alessandro Bianchi/File Photo

    Etudiante de 22 ans, grand espoir du lancer de disque, Daisy Osakue a été agressée près de Turin par deux jeunes encore non identifiés, dimanche 29 juillet 2018. Italienne originaire du Nigeria, elle se dit convaincue d'avoir été blessée en raison de la « couleur noire » de sa peau. Un épisode de violence loin d'être isolé depuis quelques mois, et qui laisse de glace le ministre de l'Intérieur et chef de la Ligue, Matteo Salvini.

    Daisy Osaku est une jeune athlète italienne spécialiste du lancer de disque. Elle figure parmi les plus talentueuses de sa discipline. Mais sa carrière a failli s'achever en quelques secondes. Née à Turin de parents nigérians, elle a été blessée à un œil dans un quartier de sa propre ville, après avoir reçu un œuf en plein visage, lancé violemment depuis une voiture.

    Souffrant d'une abrasion et de lésions à la cornée, la jeune femme n'est pas assurée de pouvoir participer aux prochains championnats d'Europe la semaine prochaine à Berlin. Ses agresseurs n'ont pas encore été identifiés. Mais Daisy assure qu'elle a été attaquée en raison de la couleur de sa peau, explique notre correspondante à Rome, Anne Le Nir.

    « Sept cents délits commis chaque jour en Italie par des immigrés »

    De fait, son nom s'ajoute à la longue liste de personnes d'origine africaine qui ont subi, très récemment, des actes de violence. Le week-end dernier, au sud de Rome, un Marocain de 43 ans a été pris en chasse parce qu'on l'accusait d'être un cambrioleur. Il est mort à l'hôpital après percuté un muret puis avoir été frappé. A Palerme, un Sénégalais de 19 ans qui se tenait devant un bar a été roué de coups par un groupe d'Italiens aux cris de « sale nègre ».

    Le cas de Daisy Osaku a ému bon nombre d'Italiens. Mais le ministre de l'Intérieur et chef de la Ligue, parti d'extrême droite souverainiste, lui a simplement souhaité « bonne guérison ». Sans s'interroger sur l'accumulation d'agressions à caractère raciste. Il a d'ailleurs répondu aux accusations de l'opposition en ces termes : « Il y aurait un climat raciste en Italie ? Ne disons pas de bêtises ! »

    « La nouveauté, c'est que les médias évoquent les épisodes de ce genre même si le nombre d'agressions n'a pas évolué », dénonce l'actuel homme fort du gouvernement. « Qui les utilise contre le gouvernement ne s'attaque pas vraiment au problème du racisme », ajoute-t-il, avant de contre-attaquer : « Je rappelle qu'il y a environ 700 délits commis chaque jour en Italie par des immigrés, soit près d'un tiers du total, et ceci est la seule vraie urgence pour laquelle je me bats en tant que ministre. »

    Après cette charge liant immigration et délinquance, à laquelle le ministère de l'Intérieur a donné de l'écho en publiant ses propres chiffres venant corroborer le propos ministériel, M. Salvini a tenu à rassurer : « Toute agression sera punie et condamnée, je serai toujours au côté de qui subit des violences. »

    « Beaucoup d'ennemis, beaucoup d'honneur », paraphrase Salvini

    La semaine dernière, le président de la République s'en est pris à la rhétorique de Matteo Salvini, en évoquant le cas d'un tir au pistolet à air comprimé ayant blessé une fillette rom qui marchait dans la rue avec sa mère. L'auteur évoque un acte accidentel. « L'Italie ne peut pas devenir un Far West où une partie de la population achète un fusil et tire du balcon en blessant une fillette d'un an, détruisant sa santé et son avenir », a prévenu Sergio Mattarella.

    Le discours de M. Salvini lui vaut aussi des attaques des catholiques. En témoigne la Une du magazine Famiglia Cristiana la semaine dernière : « Vade retro Salvini ». Mais le ministre semble prendre ces hostilités avec philosophie. « Beaucoup d'ennemis, beaucoup d'honneur », a-t-il écrit dimanche matin sur les réseaux sociaux. Il s'agissait d'un clin d'œil à Benito Mussolini envoyé le jour de l'anniversaire du Duce.

    → À relire : Matteo Salvini porte plainte contre l’écrivain Roberto Saviano

    → Invitée AFRIQUE: Claire Rodier (juriste): «La Libye ne peut pas être considérée comme un port sûr»

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.