GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Migrants: l'Allemagne instaure le regroupement familial sous conditions

    media Des réfugiés syriens arrivent dans un camp de réfugiés et migrants à Friedland, en Allemagne, le 4 avril 2016. REUTERS/Kai Pfaffenbach

    En Allemagne, de nouvelles règles sur le regroupement familial pour les migrants entrent en vigueur ce mercredi 1er août. Cette possibilité était exclue depuis le printemps 2016 pour les réfugiés provenant de zones en guerre et disposant d'un titre de séjour provisoire en Allemagne, à commencer par les nombreux Syriens. Mais les nouvelles règles autorisant à nouveau le regroupemement familial de ces personnes sont restrictives.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    Pour les uns, c'est une question humanitaire, les familles doivent pouvoir vivre ensemble, ce qui favorise par ailleurs leur intégration. D'autres soulignent que les réfugiés de zones de guerre sont provisoirement en Allemagne avant de rentrer dans leur pays. D'autres à l'extrême droite évoquent des centaines de milliers de migrants supplémentaires qui pourraient venir en Allemagne grâce à ces règles.

    Le sujet est brûlant et a donné lieu à des débats rudes dans la classe politique. Après plus de deux ans durant lesquels le regroupement familial avait été exclu, les familles de réfugiés venant de zones en guerre, à commencer par la Syrie, pourront faire venir leur famille proche – conjoint, enfants – en Allemagne.

    Restrictions

    Mais leur nombre restera restreint – 1 000 personnes par mois – et les critères seront stricts : la durée de la séparation, la présence ou non d'enfants mineurs, des dangers pour la vie des personnes concernées ou des problèmes médicaux graves. Si les membres de la famille déjà en Allemagne travaillent, étudient ou parlent bien allemand, ces critères démontrant leur meilleure intégration seront pris en compte.

    Le ministère des Affaires étrangères allemand a recensé plus de 30 000 demandes, principalement de Syriens et d'Irakiens. Autant dire qu'un nombre réduit obtiendra gain de cause. Les plus aisés ont fait venir illégalement leurs proches en Allemagne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.