GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Roumanie: la police intervient violemment dans une manifestation anti-corruption

    media Des gendarmes retiennent un Roumain pendant un rassemblement contre la corruption devant le siège du gouvernement à Bucarest, le 10 août 2018. Inquam Photos/Octav Ganea via REUTERS

    Entre 50 000 et 80 000 personnes, venues de toute la Roumanie et même de l’étranger, se sont rendues à Bucarest vendredi 10 août pour demander la fin du gouvernement de gauche et de la corruption qui gangrène le pays. Les gendarmes sont intervenus, à coup de canons à eau et de gaz lacrymogène. Résultat : plus de 450 blessés, selon la gendarmerie, dont une trentaine d’agents des forces de l’ordre.

    « Démission », « Voleurs », « nous ne cèderons pas », c’est ce que scandaient les manifestants vendredi 10 août au soir dans les rues de Bucarest. Parmi eux, de nombreux Roumains partis travailler à l’étranger, mais revenus dénoncer « la corruption et le détournement de fonds au profit des gouvernants ».

    Entre 50 000 et 80 000 Roumains se sont rassemblés pour protester contre le gouvernement, à Bucarest, le 10 août 2018. Inquam Photos/Octav Ganea via REUTERS

    Parmi ces dirigeants très critiqués se trouve Liviu Dragnea. Le chef du Parti social-démocrate dirige de facto le gouvernement, mais ne peut être Premier ministre en raison d’une condamnation pour fraude électorale. Il a aussi été condamné à de la prison ferme pour abus de pouvoir et fait l’objet d’une enquête pour détournement de fonds européens.

    Son parti tente clairement de mettre fin à la campagne anticorruption lancée au début des années 2000 : en juin dernier,le gouvernement a obtenu le départ de la cheffe du Parquet anticorruption et les députés ont voté un nouveau code pénal, malgré les craintes exprimées par plusieurs pays occidentaux.

    La gendarmerie utilise du gaz poivre contre les manifestants à Bucarest, le 10 août 2018. Inquam Photos/Adriana Neagoe via REUTERS

    En février 2017, 500 000 Roumains étaient déjà descendus dans les rues pour dénoncer la réforme de la justice. Ce vendredi, les manifestants ont reçu le soutien du président de centre-droit Klaus Iohannis, qui est en conflit ouvert avec le gouvernement social-démocrate dirigé par Sorin Cîmpeanu et a, à partir de sa page Facebook, « fermement condamné l’intervention brutale de la gendarmerie », à coup de lacrymogènes et de canons à eaux.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.