GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Attentat en Iran: onze morts selon un nouveau bilan provisoire (agence)
    • Iran: des victimes dans une attaque contre un défilé militaire (TV d'Etat)
    • Missiles: l'Iran «augmentera jour après jour ses capacités défensives» (Rohani)
    Europe

    Plus de 100 personnalités appellent à «ne pas laisser Oleg Sentsov mourir»

    media Le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov est détenu dans la colonie pénitentiaire de Labytnangui, au nord de la Sibérie. Ici, une photo publiée par l'Haut Commissariat pour les droits de l'Homme en Russie le 9 août 2018. HO / AFP

    Plus de cent personnalités comme Jean-Luc Godard, Ken Loach ou David Cronenberg signent ce lundi 13 août une tribune dans quotidien français Le Monde pour appeler à « agir vite » en faveur du cinéaste ukrainien. Détenu en Russie depuis 2014, Oleg Sentsov poursuit une grève de faim depuis le 14 mai et sa famille indique qu’il sent que sa fin était « proche ».

    « Alors que son état de santé semble se dégrader dangereusement de jour en jour, il faut agir. Et il faut agir vite », écrivent les signataires de la tribune parue dans Le Monde, dont la ministre française de la Culture Françoise Nyssen et le Mauritanien Abderrahmane Sissako, réalisateur de Timbuktu. Celui-ci qualifie la situation du cinéaste ukrainien d'«effroyable», dit-il dans un entretien à RFI.

    Pour le réalisateur mauritanien, Abderrahmane Sissako, Oleg Sentsov «a été arrêté pour donner un exemple» 13/08/2018 - par Sarah Tisseyre Écouter

    Les services pénitentiaires russes ont affirmé samedi 11 août que l’état de santé du cinéaste était « satisfaisant », alors que la cousine de l’opposant à l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014 assurait mercredi 8 août que sa situation était « catastrophique ». Son avocat faisait lui savoir vendredi 10 août que le cinéaste avait perdu 30 kilos depuis sa détention et souffrait de troubles cardiaques. Les autorités carcérales russes affirment que cette « information ne correspond pas à la réalité ».

    Sentsov «prêt » à mourir

    Condamné à 20 ans de camp pour « terrorisme » et « trafic d’armes » à l’issue d’un procès qualifié de « stalinien » par Amnesty International, le cinéaste se dit « prêt » à mourir, à l’approche du 100ème jour de sa grève de faim.

    « Ne pas agir, ce serait laisser Oleg Sentsov mourir. Ce serait renoncer à nos valeurs et à nos principes, renoncer à ce que nous défendons et à ce que nous sommes. Ce serait tolérer qu'on peut être tué pour ses idées, ses opinions, ses prises de position. Le traitement dont il est l'objet est une atteinte à la liberté de pensée et à la liberté de création. Nous ne pouvons l'accepter », écrivent les personnalités, dont les réalisateurs français Michel Hazanavicius, Jacques Audiard ou Costa-Gavras, ainsi que le Belge Jean-Pierre Dardenne.

    « L’ensemble de la communauté internationale, de l'Union européenne à l'ONU, doit se mobiliser pour Oleg Sentsov et pour obtenir des réponses », ajoutent les signataires.

    Les propositions d'Emmanuel Macron

    Le président français Emmanuel macron a fait vendredi 10 « plusieurs propositions » à Vladimir Poutine « afin de trouver de façon urgente une solution humanitaire » pour le cinéaste, avait annoncé l’Élysée. Le président russe « s’est engagé à répondre ».

    D'autres gouvernements occidentaux emmenés par Emmanuel Macron ainsi que de nombreuses personnalités, comme l'écrivain américain Stephen King ou l'acteur américain Johnny Depp, ont également appelé le Kremlin à libérer Oleg Sentsov. La Cour européenne des droits de l'Homme a d’ailleurs demandé fin juillet à la Russie d'administrer « des soins appropriés » au cinéaste.

    ► (Ré) écouter : Après la Coupe du monde 2018, le sort d'Oleg Sentsov (Reportage international)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.