GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: le gouvernement adopte un projet de loi sur un «troisième genre»

    media Le top model tchèque Petr Nitka, ici lors d'un défilé à Mumbai en Inde, se considère d'un genre «neutre» (photo d'illustration).. Sujit JAISWAL / AFP

    L'Allemagne sera d'ici la fin de l'année le premier pays européen à reconnaître l'existence d'un troisième genre. Le Conseil des ministres a adopté mercredi matin 15 août un projet dans ce sens dont l'adoption à l'automne par le Parlement ne fait pas de doute. Le projet imposé par la justice est le fruit d'un laborieux compromis entre droite et gauche au sein de la grande coalition d'où des critiques des associations LGBT.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    « Personne doit être discriminé en raison de son identité sexuelle ». La ministre de la Justice Katarina Barley a salué l'adoption par le Conseil des ministres ce mercredi d'un projet de loi légalisant pour la première fois en Europe un troisième genre.

    Le mérite de cette loi revient à la Cour constitutionnelle qui ennovembre dernieravait été saisie du cas d'une personne intersexe. Le tribunal avait considéré la situation pour ces personnes - 80 000 en Allemagne d'après les experts -  discriminatoire et donné au législateur jusqu'à fin 2018 pour adopter une loi autorisant un troisième genre. « Nous sommes stupéfaits et sans voix », avait après ce jugement twitté l'association Troisième option qui soutenait le recours de la personne intersexe.

    A l'avenir, à côté des mentions « masculin » et « féminin », les registres d'état civil allemands proposeront la mention « divers ».

    Les associations LGBT saluent cette innovation et le fait que la mention « divers » ait été préférée à celle de « autres » jugée discriminatoire. Mais elles auraient aimé que le texte aille plus loin et que notamment une attestation médicale ne soit pas nécessaire.

    Pour ces organisations, chaque personne le souhaitant devrait avoir la possibilité d'opter pour un troisième genre sans qu'un médecin n'ait à donner son avis.

    Lire aussi : Christine Hallquist, première gouverneure transgenre des Etats-Unis?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.