GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 24 Septembre
Mardi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Cour suprême: l'accusatrice du candidat de Trump accepte de témoigner devant le Sénat (médias)
    Europe

    L’Autriche invite Poutine au mariage de la ministre des Affaires étrangères

    media Le président russe Vladimir Poutine à Sotchi, vendredi 18 mai 2018. REUTERS/Sergei Karpukhin

    C’est le mariage qui fait couler de l’encre dans la presse autrichienne et même allemande, et pour cause. Aux noces de la ministre autrichienne des Affaires étrangères - proposée à ce poste par le parti d’extrême droite FPÖ - se rendra un invité tout particulier : Vladimir Poutine.

    C'est un événement privé. Voilà comment le ministère des Affaires étrangères autrichien justifie son refus de commenter l’événement. Privé, ce n’est en tout cas pas comme ça que Kiev l’a apprécié. L’Ukraine l’a immédiatement fait savoir. Il n'est plus question que l’Autriche se pose en médiateur dans le conflit qui l’oppose à la Russie.

    La presse nationale pointe aussi l’argent public dépensé pour des noces qui devront être tout particulièrement sécurisées. Enfin, - c’est en tout cas le Kremlin qui l’assure - l’invitation a été faite lors d’un événement bien public celui-là : la visite en juin dernier du chef de l’Etat russe à Vienne.

    C’est à l’Autriche que Vladimir Poutine avait réservé son tout premier déplacement de président fraîchement réélu. Le pays est officiellement neutre, c’est vrai, mais comme une dizaine de pays européens Vienne avait refusé l’expulsion de diplomates russes dans le cadre de l’affaire Skripal, cet agent double victime d’une tentative d’empoisonnement à Londres.

    Le FPÖ, aux commandes de l’Autriche avec les conservateurs, entretient, lui, depuis des années d’excellentes relations avec le parti au pouvoir en Russie. L'extrême droite autrichienne a approuvé l'annexion de la Crimée et souhaite l’abrogation des sanctions européennes liées au conflit ukrainien.

    Ce mariage, c’est aussi une escale pour Vladimir Poutine qui doit se rendre en fin d’après-midi à Berlin pour rencontrer la chancelière allemande pour de discrets pourparlers sur les conflits en Syrie et en Ukraine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.