GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Espagne: un homme abattu en attaquant au couteau un commissariat catalan

    media Les policiers catalans Mossos d'Esquadra montent la garde devant l'appartement d'un homme abattu en attaquant au couteau un commissariat de Cornella, près de Barcelone, le 20 août 2018. LLUIS GENE / AFP

    Tôt ce matin, à Cornella, dans la banlieue populaire de Barcelone, un Algérien de 29 ans avec résidence espagnole a attaqué à l’arme blanche un commissariat. Par peur et en légitime défense, deux agents catalans ont tué l'agresseur, qui n'avait pas d'antécédents judiciaires.

    Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

    La thèse retenue par les autorités espagnoles et aussi par les policiers catalans, les Mossos d'Esquadra, est que l’agresseur d’origine algérienne a commis « un acte terroriste ». Le ministre de l’Intérieur Fernando Grande-Marlaska, un ancien juge, n’hésite pas à parler d’attentat. Et ce dans un contexte particulier, puisqu'on vient de commémorer le triste premier anniversaire du massacre jihadiste de la Rambla de Barcelone, qui avait fait 16 morts le 17 août 2017.

    Certains enquêteurs pensent même que l'assaillant pourrait être lié de près ou de loin au commando de jeunes maghrébins qui avait commis cette tuerie. Mais d’autres sources affirment que l’affaire présente n’a pas grand-chose à voir. L'agresseur est certes entré dans le commissariat des Mossos d'Esquadra avec l’intention de tuer, mais cela pourrait être lié à une réaction de colère.

    Sa compagne, une Espagnole mère de deux enfants d’un précédent mariage et récemment convertie à l’islam, voulait se séparer de lui et il ne l’aurait pas supporté. Reste à comprendre en tout cas pourquoi il s’en est pris aux policiers de ce commissariat, situé à seulement 150 mètres de son domicile.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.