GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    En Irlande, le pape entre repentance et célébration

    media Le pape se recueille en mémoire des victimes des agressions sexuelles commises par des membres du clergé, à la pro-cathédrale St Mary's de Dublin, le 25 août 2018. REUTERS/Stefano Rellandini

    Le pape François a entamé samedi une visite de deux jours en Irlande. Un voyage sur lequel il était particulièrement attendu sur la question des agressions sexuelles, après la révélation de nouveaux scandales.

    Ce samedi, la première journée du pape François en Irlande a oscillé entre douleur et joie. Alors que de nouvelles affaires d'agressions sexuelles ont récemment éclaté, le chef de l'Eglise catholique se devait d'aborder la question dans ce pays secoué par les scandales dans les années 2000.

    Les agressions sexuelles, a-t-il ainsi déclaré dès son premier discours en Irlande, sont « des crimes ignobles ». Et la gestion de ces drames par l'Eglise a pu être un échec, a-t-il concédé, avant d'appeler à un plus grand engagement.

    « L'échec des autorités ecclésiastiques - évêques, supérieurs religieux, prêtres et autres - pour affronter de manière adéquate ces crimes ignobles a justement suscité l'indignation et reste une cause de souffrance et de honte pour la communauté catholique. Moi-même, je partage ces sentiments », a-t-il lancé devant les autorités politiques et civiles irlandaises, peu après son arrivée dans le pays.

     → A (RE)LIRE : Prêtres pédophiles: Dublin demande au pape de rendre justice aux victimes

    Le pape François a rencontré en fin de journée, pendant une heure et demie, huit victimes irlandaises d’agressions sexuelles commis par des membres du clergé, des religieux et des personnes au sein d'institutions catholiques.

    « Le pape nous a demandé pardon pour ce qui s'est passé dans ces maisons » pour filles mères, ont-ils raconté dans un communiqué, impressionnés par une « rencontre puissante ».

    Toutefois ce sujet douloureux n'est pas la raison première du voyage du pape. Après un détour par le sanctuaire de Knock, site de piété mariale distant de 180 km de la capitale, le souverain pontife reviendra à Dublin pour célébrer dans l'après-midi la messe de clôture de la Rencontre mondiale des familles, événement tri annuel auquel il avait déjà participé à Philadelphie, aux Etats-Unis.

    Il devrait être attendu dans l'immense parc Phoenix de Dublin par un demi-million de fidèles. Ce samedi, il y a déjà fait un premier discours, à Croke Park, cette fois.


     ■ Homosexualité : « Nous sommes acceptés par la communauté catholique, mais pas par la hiérarchie »

    En Irlande, beaucoup de catholiques progressistes veulent être entendus du pape pour qu'il réforme en profondeur l'Eglise, notamment pour mieux accueillir les communautés LGBT+. RFI est allée à leur rencontre lors d'un rassemblement à Dublin avant une autre manifestation ce dimanche après-midi, devant Phoenix Park où se tiendra la messe du souverain pontife.

    L'homosexualité était un crime il n'y a pas si longtemps en Irlande. Aujourd'hui notre Premier ministre est gay donc je pense que l'Eglise devrait regarder ce qui se passe autour d'elle afin d'évoluer parce que le monde évolue lui.

    Reportage parmi des manifestants LGBT+ à Dublin 26/08/2018 - par Julien Lagache Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.