GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: rassemblement sous haute tension de l’extrême droite à Chemnitz

    media Des manifestants de l’extrême droite rassemblés autour de l’énorme buste de Karl Marx lundi soir à Chemnitz, l'ancienne Karl-Marx-Stadt du temps de la RDA, pour demander l’expulsion des «étrangers criminels». REUTERS/Matthias Rietschel

    Deux nouvelles manifestations se sont déroulées lundi dans la soirée à Chemnitz, en Saxe, après l'assassinat à l'arme blanche d'un Allemand de 35 ans par deux réfugiés à la suite d'une altercation. Extrême droite et militants de gauche se faisaient face dans cette ville d'ex-RDA où l'extrême droite a remporté 27% des voix aux dernières élections.

    Avec notre correspondante à Berlin,  Nathalie Versieux

    Crânes rasés, saluts hitlériens et quantité de pancartes clamant « non à l'immigration de masse » d'un côté, activistes de gauche protestant contre les néonazis de l'autre. La place Karl Marx, au pied du colossal buste du philosophe, l'un des plus célèbres citoyens de la ville, était comme coupée en deux dans la soirée par un imposant cordon policier.

    En début de soirée, les chaînes de télévision recensaient quelque 2 000 manifestants et la police dressait un bilan des tensions après l'assassinat d'un Allemand de 35 ans par deux réfugiés syrien et irakien placés en détention provisoire lundi dans la journée.

    « Des deux côtés, on a lancé des engins pyrotechniques et plusieurs blessés ont été conduits à l'hôpital », twitte la police de Chemnitz, avant d'encercler un groupe de néonazis prêts à en découdre, qui avaient répondu à l'appel du mouvement anti-islam Pegida, né en 2014 dans la région.

    La police a encerclé un groupe de néonazis prêts à en découdre avec les sympathisants de l'extrême gauche qui tentaient de s'approcher du rassemblement de l'extrême droite. REUTERS/Matthias Rietschel

    (Re) lire : Tollé en Allemagne après des propos du chef de l'AfD sur le nazisme

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.