GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Allemagne: des milliers de manifestants à Chemnitz dans deux cortèges distincts

    media Plusieurs milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Chemnitz dans l'est de l'Allemagne samedi après-midi. REUTERS/Hannibal Hanschke

    C’est une nouvelle manifestation de l'extrême droite allemande qui s’est tenue ce samedi à Chemnitz dans l'ouest de la Saxe. Un rassemblement organisé une semaine après la mort d'un Allemand, imputée à deux migrants. Un meurtre qui a entraîné une série d'incidents violents et qui a exacerbé la xénophobie de l'AfD et du mouvement Pegida. Une contre-manifestation de la gauche a en parallèle été organisée. Plus de 1 200 policiers ont été mobilisés.

    Avec notre envoyée spéciale à Chemnitz,  Nathalie Versieux

    Le défilé s'est mis en route avec une heure de retard vers 18h00. Plusieurs milliers de personnes vêtues de noir arborant des drapeaux noirs rouges et or, les couleurs du drapeau national, silencieux, conformément aux consignes des organisateurs, ont répondu à l'appel du parti d'extrême droite AfD et du mouvement anti-islam Pegida.

    Chemnitz est une ville morte ce samedi. La plupart des commerces sont fermés, peu de badauds dans les rues. Le dispositif policier est impressionnant : 1 200 agents de l'ordre sont là. Les engins lance eau sont parqués dans les rues adjacentes, un hélicoptère survole le centre-ville.

    La cavalerie est là, scène improbable que de voir un escadron de police montée traverser les blocs d'immeubles de type soviétique du centre-ville.

    La police s'efforcera de strictement séparer les manifestants d'extrême droite des quelques centaines de jeunes contre-manifestants pour éviter que se répètent les scènes de violence de lundi dernier, quand des étrangers ont été poursuivis dans les rues de la ville par des néonazis.


    « Ce meurtre aurait dû être évité »

    Ivo, 40 ans, ingénieur et ancien électeur des Verts a rejoint l'AfD voici un an et demi, pour protester contre la politique d'asile d'Angela Merkel. Il explique pourquoi il est venu manifester.

    « Cet homme a été assassiné par quelqu'un dont on sait qu'il avait déjà eu affaire avec la justice. A nouveau un de ces cas typiques de personnes qui auraient dû être de longue date expulsés, commente Ivo. Ce meurtre aurait dû être évité. La première raison pour laquelle je suis ici c'est donc mon insatisfaction totale envers la politique de l'asile. La deuxième raison, c'est qu’en tant que membre du parti AfD, je trouve très bien qu'on fasse cette manifestation sous forme de marche silencieuse. On montre ainsi que nous ne sommes pas radicaux. Nous nous voyons, mes amis de l'AfD de Chemnitz et moi, comme des représentants du milieu de la société. Je ne me vois pas comme étant de droite, je défends la Constitution et les droits fondamentaux. »

    (Re) lire : Allemagne: la Saxe, épicentre de l’extrême droite

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.