GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Nouvelle frappe israélienne contre des cibles du Jihad islamique à Gaza (armée)
    Europe

    Royaume-Uni: nouvelle attaque de Boris Johnson sur le Brexit

    media Discours de Boris Johnson, alors qu'il était encore ministre des Affaires étrangères, à Londres, le 14 février 2018. REUTERS/Peter Nicholls

    Au Royaume-Uni, Boris Johnson vient de lancer une nouvelle attaque contre les propositions du gouvernement britannique sur le Brexit. Pour l'ancien chef de la diplomatie et adepte d'un Brexit dur, ce plan revient à se lancer dans la bataille des négociations en agitant d'emblée le drapeau blanc et craint une victoire de l'UE. La rentrée politique britannique s'annonce houleuse.

    Avec notre correspondante à Londres,  Muriel Delcroix

    Finie la trêve estivale, Boris Johnson a profité de son éditorial de rentrée dans le Daily Telegraph pour dénoncer brutalement les propositions de Theresa May pour le Brexit. Ces propositions dites « plan de Chequers » prévoient le maintien d'une relation commerciale étroite entre Londres et Bruxelles après le départ du Royaume-Uni. Mais pour l'ancien ministre des affaires étrangères, « la réalité est que dans cette négociation, l'UE a jusqu'à présent remporté toutes les manches importantes avec des promesses qui ne sont que du vent ».

    « Un Royaume-Uni au tapis »

    Et Boris Johnson de prédire « une victoire pour Bruxelles avec un Royaume-Uni au tapis, 12 étoiles tournant symboliquement autour de sa tête ». Ces fraîches métaphores signalent une reprise en fanfare de la campagne de sape de Boris Johnson contre la Première ministre alors que les désaccords sur la direction prise par les négociations se font de plus en plus entendre au sein même du parti conservateur.

    Certains « brexiters » abondent dans le sens de Boris Johnson tandis que les pro-européens dénoncent un plan bancal qui vient d'ailleurs d'être également critiqué par le négociateur en chef de l'UE, Michel Barnier. Dans ce concert de voix discordantes, Theresa May promet, elle, de maintenir le cap à la fois sur le Brexit et à la tête des Conservateurs dans les prochaine semaines.

    ► A (RE)LIRE : Succession de David Cameron: Boris Johnson se retire de la course

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.