GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Allemagne: création de «Debout», un mouvement de gauche à tonalité anti-migrants

    media Le mouvement «Debout» est initié par Sarah Wagenknecht, égérie de la gauche radicale «Die Linke». Sur la photo: en campagne pour «Die Linke» lors des législatives de septembre 2017. John MACDOUGALL / AFP

    En Allemagne, un nouveau mouvement politique vient de voir le jour. Un mouvement issu de la gauche radicale avec un discours particulièrement novateur de ce côté-ci de l'échiquier politique, ouvertement anti-migrants.

    Avec notre correspondant à Berlin,  Pascal Thibaut

    C'est assis que le mouvement « Debout » (« Aufstehen ») a été officiellement présenté ce mardi matin. Sarah Wagenknecht, son égérie et par ailleurs présidente du groupe parlementaire du parti de gauche « Die Linke », était accompagnée d'un ancien président des Verts qui dénonce le cours centriste de son parti, d'une élue sociale-démocrate dissidente et de deux représentants de la société civile.

    L'objectif des 80 personnes qui ont lancé « Debout » et rejoint depuis par 100 000 autres n'est pas la création d'un nouveau parti, mais plutôt contribuer à  redonner des couleurs à une gauche allemande en perte de vitesse.

    « Notre pays traverse une grave crise démocratique. Beaucoup ne se sentent plus représentés par la classe politique et se sentent exclus. Cela nous inquiète, car ce rejet constitue un terreau pour la haine. Si l'on n'agit pas rapidement, notre pays dans cinq ou dix ans sera méconnaissable », a déclaré Sarah Wagenknecht.

    Ces Allemands qui rejettent la politique et sont parfois tentés par les mouvements populistes et d'extrême droite doivent être atteints. Les positions critiques de Sarah Wagenknecht contre la politique migratoire des dernières années peuvent y contribuer. L'union des gauches n'est pas pour demain. Les partis établis sont vent debout contre le nouveau mouvement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.