GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 21 Novembre
Jeudi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    A la Une: «Révision des frontières» avec le Kosovo, Vucic préempte le débat

    media Des policiers en position à un poste frontière entre le Kosovo et la Serbie (photo d'illustration). AFP/Armend Nimani

    Une revue de presse présentée en partenariat avec Le Courrier des Balkans.

    L’idée d’une « correction des frontières » entre le Kosovo et la Serbie agite la région depuis cet été mais, faute de savoir ce qu’envisage vraiment Aleksandar Vučić, la classe politique serbe n’arrive pas à prendre position, malgré l’opposition de l’Église et de la société civile. Le tour d’horizon de Radio Slobodna Evropa.
    « Révision des frontières » avec le Kosovo : Vučić préempte le débat

    Le gouvernement du Kosovo voulait former une nouvelle équipe de négociations avec la Serbie, alors que l’opposition s’oppose à tout changement des frontières. Mais après trois jours de confusion, le Parlement n’a pas réussi à se réunir et Hashim Thaçi peut donc se rendre à Bruxelles pour négocier avec son homologue serbe, le Président Vučić.
    Kosovo : le Parlement s’enlise, Thaçi part négocier à Bruxelles avec Vučić

    Alors que les rumeurs vont bon train sur une éventuelle « correction » des frontières entre le Kosovo et la Serbie, la Bosnie-Herzégovine se retrouve encore une fois au centre de toutes les attentions. Sur place, une seule certitude : toute initiative de ce type pourrait ouvrir une dangereuse boite de Pandore pour le pays.
    Cette « révision des frontières » qui inquiète la Bosnie-Herzégovine

    Le 30 septembre, les citoyens macédoniens sont appelés aux urnes pour s’exprimer sur l’accord conclu avec la Grèce. L’issue du référendum est très incertaine, en partie à cause des erreurs du gouvernement Zaev, qui n’a pas su communiquer à temps sur les négociations et ne parle que de l’intégration du pays à l’Otan et à l’UE, sans évoquer le besoin vital de relations régionales apaisées.
    Référendum en Macédoine : la mauvaise stratégie de Zoran Zaev

    Cinq à six milliards de dollars : c’est ce que gagneraient chaque année les réseaux de passeurs en Europe sur le dos des migrants et des réfugiés. Pour combattre le phénomène, il ne sert à rien de construire des murs, il faut au contraire ouvrir des corridors pour ceux qui ont droit à l’asile.
    Réfugiés dans les Balkans : le juteux business des passeurs

    La Slovénie est en émoi après la diffusion de vidéos d’un groupe paramilitaire, la « Garde styrienne ». Dirigés par le trublion d’ultra-droite Andrej Šiško, ces hommes veulent contribuer à « défendre la patrie » et assurer l’ordre public. La Slovénie est pourtant l’un des pays les plus sûrs d’Europe, avec un taux de criminalité très faible.
    Slovénie : l’ultra-droite forme des milices en Syrie

    L’entreprise chinoise Zijin Mining devrait prendre le contrôle du groupe minier serbe RTB Bor pour 1,46 milliards de dollars. Elle s’est engagée à régler 200 millions de dollars de dettes et à conserver 5000 emplois.
    Serbie : les Chinois font main basse sur les mines de Bor

    La rentrée scolaire en Macédoine est de nouveau placée sous le signe de l’inquiétude : d’année en année, en raison de l’exode de la population, le nombre d’enfants inscrits en cours préparatoire diminue, entraînant des fermetures de classe. Les réformes promises par l’ancienne ministre tardent aussi à être mises en œuvre et l’endettement des établissements scolaires grève leur bon fonctionnement.
    Rentrée scolaire en Macédoine : moins d’élèves et plus de dettes

    Atmosphères urbaines saturées : la vie à la campagne serait-elle la solution ? En Turquie, le phénomène des néo-ruraux prend de l’ampleur. Avec des conditions de vie urbaines de plus en plus oppressantes, la campagne attire de jeunes actifs et des retraité·e·s qui souhaitent s’offrir une meilleure qualité de vie. Reportage à Antalya et à Gökçeada.
    Turquie : ceux qui choisissent le retour à la terre

    13,4 % des citoyens albanais ont participé à la Loterie américaine, rêvant de décrocher la fameuse « green card » de résident permanent, un chiffre record en Europe, plaçant l’Albanie devant l’Arménie et la Moldavie. Jamais les Albanais n’ont été si nombreux à vouloir quitter leur pays.
    Exode à la loterie : le rêve américain pour s’enfuir d’Albanie

    Le littoral du Monténégro est saturé d’hôtels et de complexes touristiques et les investisseurs cherchent à exploiter les derniers espaces naturels de la côte. Prochaine victime : l’île sauvage de Sveti Nikola, en face de Budva, zone naturelle protégée désormais désignée « zone prioritaire de développement touristique ».
    Monténégro : des hôtels et une marina vont-ils bientôt saccager l’île de Sveti Nikola ?

    De plus en plus de jeunes s’engagent dans des projets de volontariat à travers des programmes d’échange avec d’autres pays d’Europe. En Macédoine, une professeure de lycée a réussi à ouvrir les yeux d’adolescents sur la réalité du monde et les souffrances des autres. Témoignage.
    Volontariat en Macédoine : être jeune et engagé

    Alors que Tirana se transforme au rythme frénétique des nouvelles constructions, le souvenir de certains lieux disparus arrive parfois à remonter à la surface, comme celui de l’ancienne gare. C’est pour se souvenir de toute une époque disparue que trois artistes ont rénové une ancienne locomotive, rapidement devenue un lieu de mémoire.
    Albanie : les souvenirs de l’ancienne gare de Tirana remontent à la surface

    Pop art, esthétique des affiches socialistes, iconographie orthodoxe, art populaire et presse people… Dans ses œuvres, le prolifique artiste belgradois Aleksandar Denić mélange les styles et les sujets, et met en scène dans un panthéon personnel stars du turbofolk, dignitaires religieux et hommes politiques, « non comme ils sont, mais comme ils devraient être ». Interview du lauréat du prix Pohvala du meilleur artiste de l’année 2017, décerné par ses confrères.
    Aleksandar Denic, l’inclassable étoile montante de l’art contemporain serbe

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.