GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Janvier
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
Dimanche 20 Janvier
Aujourd'hui
Mardi 22 Janvier
Mercredi 23 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Audition au Sénat: Benalla reconnaît avoir commis «un certain nombre d'erreurs»
    • Venezuela: arrestation des militaires qui se sont rebellés contre Maduro (armée)
    • Nom de la Macédoine: le Parlement grec se prononce jeudi (agence ANA)
    • Scandale de la viande de cheval: le procès Spanghero s'ouvre ce lundi à Paris
    • Venezuela: des militaires appellent dans une vidéo à ne pas reconnaître le président Nicolas Maduro
    • Syrie: le groupe EI revendique une attaque ce lundi contre des forces kurdes et américaines (organe de propagande)
    • Politique française: Yannick Jadot (EELV) se déclare contre une loi «anticasseurs» (BFMTV et RMC)
    • Les transports publics nationaux seront bientôt gratuits au Luxembourg, «ce sera payé via les impôts», indique un ministre
    • Grand débat national: les Républicains fustigent les «meetings de campagne» d'Emmanuel Macron (porte-parole)
    • Attentat de Salisbury: l'Union européenne sanctionne les chefs du renseignement militaire russe (officiel)
    • Frappes en Syrie: Israël ne laissera «pas passer» les actes «d'agression» iraniens, selon Netanyahu
    • L'Union européenne (UE), sujet «tabou» du grand débat, déplore Florian Philippot sur RFI
    • Tennis-Open d'Australie: le Français Lucas Pouille s'est qualifié pour son premier quart en Grand Chelem depuis plus de deux ans
    • Afghanistan: au moins douze morts dans une attaque talibane contre un campement militaire proche de Kaboul (autorités)
    Europe

    Jour de vote et de manifestation de l'opposition en Russie

    media  
    Manifestation contre la réforme des retraites. Moscou, ce dimanche 9 septembre 2018. REUTERS/Grigory Dukor

    Jour de vote en Russie. Ce dimanche 9 septembre 2018 ont lieu les élections locales et régionales. En jeu notamment : la mairie de Moscou. Sans surprise, le maire sortant Sergueï Sobianine devrait être réélu. Le scrutin se déroule avec en toile de fond une très impopulaire réforme du système des retraites, annoncée au mois de juin dernier. Au moins 2000 manifestants ont d'ailleurs protesté ce dimanche contre cette réforme, à l'appel du principal opposant à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny, et au moins 839 personnes ont été arrêtées, notamment à Saint-Pétersbourg et à Ekatérinbourg.

    Avec notre correspondant à Moscou,  Daniel Vallot

    Dès le début du rassemblement, la police avertit par haut-parleurs que tous les manifestants sont susceptibles d’être arrêtés, puisque la manifestation n’a pas été autorisée. Un risque dont cette habitante de Moscou est « consciente », mais elle en a « tellement assez de toute cette injustice » qu'elle n'a « peur de rien ». Elle est là aujourd'hui « parce qu’il n'y a pas d’autre solution ».

    En appelant ses partisans à manifester contre la réforme des retraites, Alexeï Navalny s’empare d’un thème qui fédère l’opinion en Russie, largement hostile à cette réforme. Ce qui a valu à Vladimir Poutine une chute sans précédent dans les sondages.

    « Je suis solidaire de mes parents et de mes grands-parents. Mes grands-parents sont déjà à la retraite mais ils ont de toutes petites pensions, et pour mon père et ma mère ce sera encore plus dur, c’est pour ça que je veux faire quelque chose pour eux », témoigne ce manifestant.

    Alexeï Navalny n'est pas à la manifestation, puisqu'il purge une peine de 30 jours d'emprisonnement pour avoir enfreint, justement, la législation sur les manifestations non autorisées.

    L'opposant s’est adressé à ses partisans depuis sa prison par le biais d’un message écrit, transmis à ses militants et diffusé sur Internet. « Cette réforme des retraites est un véritable hold-up, un acte de corruption », écrit l’opposant, qui appelle ses partisans à se lever contre cette réforme qui passe mal, et qui a déjà valu à Vladimir Poutine une chute de plus de 15 points dans les sondages.

    Elections dénuées de suspens

    Mais la manifestation se déroule dans un contexte un peu particulier, puisque des élections de gouverneurs, de députés, de responsables locaux ou encore de maires ont lieu ce dimanche en Russie. Dans la capitale, le maire sortant est assuré de l’emporter. Il n’y a aucun suspense sur l’issue des opérations.

    Ce n’est donc sans doute pas un hasard si le jour même, au lieu d’aller voter, au lieu d’aller participer au jeu démocratique, une partie de l’opposition se retrouve dans la rue à manifester. Il y a cinq ans, lors des dernières municipales, Alexeï Navalny était candidat. Il avait d'ailleurs fait un très bon score à l'élection.

    Cinq ans plus tard, non seulement l’opposition n’a pas été autorisée à concourir, mais l'un de ses principaux représentants se trouvent en détention. C’est dire à quel point le climat politique en Russie s’est dégradé au cours de ces cinq dernières années.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.