GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 24 Septembre
Mardi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Le président serbe en visite au Kosovo, les négociations dans l'impasse

    media Le président serbe Aleksandar Vuvic lors de son discours à Mitrovica, au Kosovo, le 9 septembre 2018. REUTERS/Laura Hasani

    Alors que les relations entre le Kosovo et la Serbie, dans le cadre des négociations sur le statut final du Kosovo, se sont brusquement détériorées vendredi dernier à Bruxelles, le président serbe Aleksandar Vucic s’est rendu en visite au Kosovo.

    Après le refus des présidents serbe Aleksandar Vucic et Kosovar Hashim Thaci de se rencontrer vendredi dernier à Bruxelles pour les négociations sur le Kosovo, le président serbe devait s’attendre à des complications pour sa visite, ce week-end, de communes kosovares serbes.

    D’abord la visite a été bloquée par Pristina, et n’a eu lieu qu’après une intervention européenne. Sur place, des anciens combattants de l’armée de libération du Kosovo ont empêché Vucic de se rendre dans un village multiethnique, à l’aide de barricades enflammées.

    Revenu dans la partie serbe de la grande ville de Mitrovica, Vucic a annoncé un revirement à 180 degrés de sa stratégie de négociations : Vucic a ainsi présenté comme un mensonge le fait que la Serbie demande un échange de territoires entre les deux pays. Il a dit vouloir obtenir le maximum pour que les Serbes du Kosovo aient droit au travail, à la liberté de mouvement, à la santé et à l’éducation.

    Alors que cet été et Belgrade et Pristina évoquaient un possible échange de territoires comme éléments d’une résolution entre les deux pays, cette éventualité ne semble plus être d’actualité dans l’esprit des deux présidents.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.