GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    L'Espagne va bien livrer 400 bombes à l’Arabie saoudite

    media Un appareil Boeing F-15S «Eagle» de l'aviation militaire saoudienne. Photo: Eagleamn; source: Wikipédia

    Le contrat avait été suspendu il y a une semaine pour des raisons humanitaires. Les socialistes au pouvoir à Madrid depuis le mois de juin redoutaient que ces armes soient utilisées par l'Arabie saoudite contre des civils dans la guerre au Yémen. Aussitôt, Riyad avait menacé d’annuler un contrat beaucoup plus important, comprenant l’achat de cinq navires de guerre pour un montant de 1,8 milliard d'euros.

    La vie des civils yéménites ou l’emploi des ouvriers andalous, c’était selon le maire de Cadix « un choix impossible ». Mais le gouvernement espagnol a tranché. Il honorera la livraison des bombes de précision à l’Arabie saoudite, même si Riyad est régulièrement accusée de ne pas épargner les civils dans sa guerre contre les rebelles Houthis au Yémen.

    Madrid espère ainsi sauver la vente de cinq corvettes militaires à l’Arabie saoudite, pour un montant de près de deux milliards d’euros. C'est le plus gros contrat de vente d’armes de l’Espagne depuis vingt ans, un contrat remis en cause par la suspension de la livraison des bombes de précision.

    La construction de ces cinq corvettes militaires va assurer près de 6 000 emplois aux Espagnols pour les quatre ans à venir, principalement sur le chantier naval Navantia, en Andalousie. L'Andalousie est un bastion socialiste où le taux de chômage reste plus élevé que la moyenne nationale, et où les salariés du chantier avaient d'ailleurs manifesté en début de semaine.

    L'Espagne est loin d'être le seul pays à choisir de préserver ses intérêts économiques. Riyad est l'un des principaux clients de la France sur le marché de l'armement. Les ONG dénoncent une violation du traité sur le commerce des armes qui prévoit qu'un pays interdise ces ventes s'il sait que les armes peuvent servir contre des civils.

    → RELIRE : La France peut-elle se passer des ventes d'armes à l'Arabie saoudite?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.