GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Septembre
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Affaire Skripal: deux espions russes présumés arrêtés aux Pays-Bas

    media Un inspecteur de l'OIAC sur les lieux de l'attaque chimique commise à Salisbury au Royaume-Uni sur l'ex-espion russe Sergueï Skripal. REUTERS/Peter Nicholls

    Nouveau rebondissement dans l'affaire Skripal. Les deux principaux suspects  russes ont nié jeudi sur la chaîne de télévision Russia Today avoir tenté d'empoisonner en Angleterre, Serguei Skripal, ancien agent double russe. Mais voilà que deux autres suspects entrent dans la danse. Selon des informations des médias suisses et néerlandais, deux hommes ont été arrêtés aux Pays-Bas au printemps dernier, soupçonnés d'avoir voulu espionner un laboratoire suisse chargé d'analyser les agents neurotoxiques utilisés pour empoisonner Serguei Skripal.

    C'est une arrestation discrète qui a nécessité une collaboration d'envergure entre les services de renseignement européens. Britanniques, Suisses et Néerlandais ont mené une opération conjointe en mars dernier à La Haye aux Pays-Bas pour arrêter deux espions russes, en possession de matériel visant à pénétrer le réseau informatique d'un laboratoire suisse.

    Le laboratoire de Spiez, près de Berne, spécialisé dans l'étude des menaces nucléaires, bactériologiques et chimiques est un lieu hautement sensible, qui  enquête entre autres sur l'usage d'armes chimiques par le régime syrien, et sur le Novichock, ce fameux agent neurotoxique au coeur de l'affaire Skripal.

    L'arrestation a été confirmée par le Premier ministre néerlandais Mark Rutte, mais le quotidien suisse Tages-Anzeiger et le journal néerlandais NRC qui ont révélé cette affaire, ne livrent pas de détails sur l'identité des deux hackers russes, ni pourquoi ils se trouvaient alors aux Pays-Bas, ou quel pouvait être l'objectif précis de leur activité d'espionnage. Ils ont été renvoyés en Russie, mais Moscou n'a pour l'instant pas émis de commentaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.