GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Pour l'ancien président de la République, François Hollande, le mouvement des «gilets jaunes» est en «phase de conclusion»
    • Mouvement des «gilets jaunes»: «Moins de 3000 manifestants» à Paris en début d'après-midi (préfecture)
    • «Gilets jaunes»: 63 gardes à vue à Paris contre 335 samedi dernier à la mi-journée, indique la préfecture
    • «Gilets jaunes»: un conducteur décède après avoir percuté un camion à la frontière belge (préfecture)
    Culture

    Avec le Victoria & Albert Museum, Dundee en Ecosse parie sur la culture

    media Le nouveau musée du design Victoria & Albert à Dundee (Ecosse) ouvre ses portes le 15 septembre 2018. Assa Samaké-Roman/RFI

    La quatrième plus grande ville d’Ecosse, Dundee, accueille le premier musée dédié au design de la nation : le Victoria & Albert Museum. Il ouvre ses portes au public le 15 septembre. Cette grande institution culturelle est bien plus qu’un simple bâtiment. Il redonne vie et fierté à une ville post-industrielle qui a souffert de la pauvreté, et va attirer de nouveaux talents et de nouveaux visages. Une régénération de la ville par la culture. 

    Le V&A Dundee, les pieds dans l’estuaire de la Tay, qui se jette en mer du Nord, symbolise de nombreuses choses. L’architecte du musée, le Japonais Kengo Kuma, qui travaille actuellement sur la construction du stade de Tokyo pour les JO de 2020, dit avoir été inspiré par les falaises de la côte nord de l’Ecosse, et voulait recréer ce lien entre la terre et la mer. Le bâtiment, qui a coûté 80,1 millions de livres sterling en tout, ressemble également à un bateau, prêt à prendre le large et conquérir le monde. Pour beaucoup, c’est un clin d’œil au passé naval de Dundee, d’autant plus évident que le musée est situé juste en face du RRS Discovery, le navire qui a servi à la première expédition britannique en Antarctique. C’est aussi un symbole de modernité et d’ouverture pour une ville ambitieuse qui aspire plus que jamais à revenir sur le devant de la scène. En cela, Dundee participe pleinement à la campagne intitulée Scotland Is Now (L’Ecosse, c’est maintenant) orchestrée par Visit Scotland, l’office du tourisme écossais. « C’était le meilleur moment pour le faire », dit John Alexander, le leader du conseil municipal (majorité SNP – indépendantiste). « Le monde a besoin de connexion ».

    Coup de projecteur sur le design écossais

    Les 150 000 habitants de Dundee pourront découvrir dès le samedi 15 septembre 2018 leur nouveau musée, « un nouveau salon pour la ville », déclare Philip Long, le directeur du V&A Dundee, avec fierté. « Ce musée aide à comprendre pourquoi le design est important dans la vie de tous les jours. En réalité, le design est tellement important qu’il est devenu invisible ». Avec des galeries de design Made in Scotland, les visiteurs pourront, gratuitement, observer des œuvres de l’architecte glaswégien Charles Rennie Mackintosh ou encore des pièces de joaillerie fine. Jusqu’en février 2019, une exposition payante sur les paquebots de croisière fait la part belle aux arts décoratifs, à l’ingénierie et à la mode, avec, entre autres, des tenues portées par Marlene Dietrich dans les années 1950.

    Pour Philip Long, « le V&A Dundee raconte le passé et le futur, le local et le mondial. Il permet une connexion internationale ». C’est un projet extrêmement ambitieux pour une ville qui a durement été frappée par la désindustrialisation. Les Britanniques connaissent Dundee comme la ville du jute (du fait de ses nombreuses usines de jute, maintenant disparues), de la confiture (c’est à Dundee que la marmelade a été inventée) et du journalisme (le groupe de presse DC Thomson est basé à Dundee depuis sa naissance en 1905). C’était aussi la ville de Timex, une entreprise fabriquant des montres et qui employait plus de 6 000 personnes, majoritairement des femmes, avant sa fermeture définitive au début des années 1990. Aujourd’hui encore, la ville fait face à de sérieux défis sociaux comme la pauvreté infantile.

    Une réponse culturelle aux problématiques sociales ?

    Face à ces différentes problématiques sociales, Dundee fait le pari de la culture pour que la ville relève la tête. Déjà nommée Cité du Design par l’Unesco en 2014, Dundee possède deux universités de renommée mondiale, des écoles d’art réputées, une solide réputation de pionnière dans les jeux vidéo (GTA, par exemple, est né à Dundee), la galerie MacManus, le Dundee Rep Theatre.

    Sur le plan culturel, Dundee était déjà une ville majeure. Mais il manquait un projet ambitieux, un coup d’accélérateur pour réinsuffler de la vie. Elle a donc choisi de capitaliser sur son patrimoine culturel préexistant. Beth Bate, la directrice du musée d’art contemporain DCA Dundee qui célébrera en mars 2019 son 20e anniversaire, estime que « l’ouverture du V&A Dundee marque le début d’un chapitre phénoménal dans l’histoire de la ville ». Pour John Alexander, « le V&A est un morceau du puzzle de la régénération. L’idée de faire ce musée est née il y a huit ans », mais la régénération du front de mer, qui doit durer 30 ans en tout, a commencé il y a déjà 17 ans. Au total, un milliard de livres sterling d’investissements publics et privés transformeront cette partie de la ville.

    Mais les plus défavorisés se sentiront-ils concernés par ce qui se passe en centre-ville ? Le V&A seul va-t-il améliorer le sort des plus pauvres ? John Alexander, lui-même conseiller municipal d’un des quartiers les plus pauvres de la ville, n’a aucune inquiétude : en réalité, le V&A a déjà tenu ses promesses sur ce point. « On me demande souvent quels sont les objectifs du V&A, mais j’aimerais parler de ce qui a déjà été fait », explique-t-il. « Il y a du tangible et de l’intangible. Le tangible, ce sont les milliers d’emplois déjà créés, les investissements que l’on a attirés et la hausse de 9,8% de la fréquentation touristique dans la ville, avant même l’ouverture du musée. L’intangible, c’est la confiance, la fierté et l’énergie qu’il y a maintenant dans la ville. C’était inimaginable il y a dix ans ». Philip Long insiste sur les programmes de consultation et d’inclusion qui ont été lancés par le musée, bien avant sa construction. « Nous avons travaillé avec tous les établissements scolaires secondaires de Dundee, sans exception. Plus de 100 000 personnes ont participé à nos consultations. Le V&A veut enrichir Dundee, dans tous les sens du terme ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.