GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Avec notre envoyée spéciale, notre correspondant, et nos invités, retour sur le scrutin de dimanche et point sur les premières tendances qui semblent se dessiner.

    Dernières infos
    • Les prix du pétrole grimpent de plus de 10% après les attaques contre l'Arabie saoudite
    Europe

    Le ministre autrichien de l'Intérieur suggère de trier les migrants en mer

    media Le ministre autrichien de l'Intérieur, Herbert Kickl, en conférence de presse avant son homologue italien Matteo Salvini, à Vienne, le 14 septembre 2018. HANS PUNZ / APA / AFP

    C’est un nouveau pavé dans la mare du ministre autrichien de l'Intérieur. A quelques jours du sommet européen informel de Salzbourg qui va justement aborder, entre autres, la question de l’immigration et des réfugiés, Herbert Kickl a proposé vendredi, à l'occasion d'une réunion européenne sur la politique migratoire à Vienne, d'organiser le tri entre ceux qui relèvent du droit d'asile ou pas en mer.

    Deux ministres de l’Intérieur d’extrême droite côte à côte pour une proposition choc sur les réfugiés : faire directement sur des embarcations en mer une « clarification rapide » entre réfugiés et migrants ne relevant pas du droit d'asile. Les autorisés seraient conduits en Europe, les autres refoulés dans des pays tiers sûrs.

    L’argument, c’est que les procédures d'expulsions sont compliquées et coûteuses. Mais ça s'arrête là, pas de précisions sur la manière de procéder.

    Quant aux plateformes de débarquement sur le continent africain évoquées depuis deux mois, le commissaire européen à la migration a déjà répondu : « aucun pays ne s’est manifesté pour les accueillir. » Peu importe, Herbert Kickl a critiqué « un commissaire européen qui baisse les bras et envoie un mauvais signal. »

    Herbert Kickl, considéré jusqu’ici comme le maillon faible de l’extrême droite autrichienne, atteint par des scandales, encombrant pour le chancelier Kurz, s’est désormais trouvé un allié de poids en la personne du si populaire Premier ministre italien Matteo Salvini.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.