GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Attaque de Strasbourg: une troisième victime est morte (préfecture)
    • Cisjordanie: deux Israéliens ont été tués dans une attaque à l'arme à feu (armée)
    • France: piratage de «données personnelles» enregistrées sur un site du ministère des Affaires étrangères (officiel)
    • Automobile: la justice européenne juge les nouvelles limites d'émissions pour les moteurs diesel «trop élevées»
    • RDC: un mort à Mbuji-Mayi en marge d’une visite attendue du candidat Félix Tshisekedi
    • «Gilets jaunes»: «Il faut maintenant que le mouvement s'arrête», dit Richard Ferrand (LREM), président de l'Assemblée nationale
    • Jérusalem: un attaquant touche deux membres des forces de sécurité avant d'être tué (police)
    • Un «gilet jaune» tué après avoir été heurté par un camion à Avignon (parquet)
    • Turquie: quatre morts et 43 blessés lors d'un accident de train à Ankara (gouverneur)
    Europe

    Petro Porochenko met fin au traité d’amitié entre l’Ukraine et la Russie

    media Le président ukrainien Petro Porochenko lors de son discours annuel devant le Parlement, 20 septembre 2018. Reuters

    En Ukraine, quatre ans après l'annexion de la Crimée, le conflit dans l'est du pays continue de faire des morts. Mercredi 19 septembre, le président Petro Porochenko a signé un décret qui rompt un traité d'amitié et de coopération avec la Fédération de Russie. C'est un peu tard, soulignent ses critiques. Mais c'est une tendance: le chef de l'Etat multiplie les gestes de rupture avec Moscou, par exemple aujourd'hui lors de son adresse annuelle au Parlement.

    De notre correspondant à LlvivSébastien Gobert

    Si Petro Porochenko a déchiré ce traité d'amitié le 19 septembre, c'est pour une raison simple: il est en campagne pour sa réélection. Il avait entamé des négociations de paix en 2015 avec Vladimir Poutine: elles sont au point mort, et il fait donc le pari de devenir un président historique, celui qui rompt tout lien avec l'ancienne puissance impériale.

    Pour cela, il renforce le poids de la langue ukrainienne, se prépare à un conflit de paroisses avec le patriarcat chrétien orthodoxe de Moscou, entend interrompre la ligne ferroviaire directe entre Kiev et Moscou. Il pousse aussi pour qu'une réforme de la Constitution interdise à tout jamais une coopération militaire avec la Russie.

    Petro Porochenko discrédite ses opposants politiques en faveur d'un compromis avec le Kremlin. Pour lui, seule une mission internationale de maintien de la paix dans l'est peut poser les bases d'un règlement du conflit.

    En attendant, Petro Porochenko entend renforcer l'armée, la langue, et la religion, et par là-même l'indépendance de l'Etat vis-à-vis de la Russie. Un Etat indépendant qui, reconnaissant, lui accorderait un second mandat.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.