GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 22 Octobre
Mardi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Jordanie veut reprendre des territoires «prêtés» à Israël en vertu de l'accord de paix de 1994
    • «Caravane de migrants»: des milliers de Honduriens ont repris leur marche vers les Etats-Unis depuis le Mexique (AFP)
    • La Cour suprême des Maldives confirme la défaite électorale du président Abdulla Yameen
    • Mort de Jamal Khashoggi: les explications de l'Arabie Saoudite ne sont «pas crédibles», selon Londres
    • Bébés nés sans bras de l'Ain: le gouvernement français lance une nouvelle enquête (Buzyn)
    • RDC: au moins 12 morts après une nouvelle attaque à Béni
    • Le retrait américain du traité nucléaire avec la Russie est un «pas dangereux» (Moscou)
    • Politique française: Laurent Wauquiez (LR) juge Emmanuel Macron «déconnecté» de la réalité de ses concitoyens (Le Parisien)
    Europe

    Procès Jean-Claude Arnault en Suède: juger, sept ans après les faits

    media Jean-Claude Arnault, jugé pour viol, au tribunal de Stockholm, le 19 septembre 2018. Jonathan NACKSTRAND / AFP

    Le procès de Jean-Claude Arnault, ce Français devenu une figure du monde culturel en Suède, accusé de viol, continue à Stockholm. Une affaire qui fait la une des médias en Suède. Cet homme de 72 ans était en effet un proche de l'Académie Nobel. A la suite de ce scandale d'ailleurs, le prix Nobel de littérature ne sera pas décerné cette année. Ce procès pour viol fait suite à une enquête d'un quotidien suédois, dans laquelle dix-huit femmes avaient accusé Jean-Claude Arnault de diverses agressions. Mais son issue reste encore incertaine.

    Avec notre correspondant à Stockholm,  Frédéric Faux

    Difficile de savoir ce qui se dit dans ce procès Jean-Claude Arnault. Le principal accusé garde le silence. Les débats, comme souvent pour les crimes sexuels en Suède, se déroulent à huis clos. La jeune femme qui a amené le Français devant les tribunaux affirme avoir été violée à deux reprises en 2011. La journée de jeudi a été consacrée à l'audition de sept témoins. Certains se trouvaient dans le même appartement où se seraient déroulés les faits. Le psychiatre consulté ensuite par la victime s'est également exprimé.

    Ce procès, considéré comme le premier de l'ère « #MeToo », qui a vu la parole des femmes se libérer pour dénoncer leurs agresseurs, fait la une des médias en Suède. Mais son issue reste incertaine. Il n'y pas de preuves matérielles, et sept ans après les faits, les témoignages sont confus, fragiles. Une difficulté soulignée par la défense, mais aussi par l'accusation. Jean-Claude Arnault, surtout, nie toute tentative de viol.

    Une innocence que plaidera son avocat, lundi, lors de la dernière journée de ce procès, avant que le jugement ne soit mis en délibéré. Jean-Claude Arnault, étoile déchue du monde culturel suédois, risque six ans de prison.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.