GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 6 Décembre
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Le pape François entame en Lituanie une tournée dans les pays baltes

    media Le pape François salue la présidente lituanienne Dalia Grybauskaite à son arrivée à Vilnius. REUTERS

    Le pape François entame ce samedi 22 septembre un voyage de quatre jours dans les pays baltes, 25 ans après la visite de son prédécesseur Jean-Paul II. Le souverain pontife se trouve en Lituanie, ce samedi et ce dimanche. C'est dans ce pays que la tradition catholique est la plus forte dans la région balte.

    Avec notre correspondante à Vilnius,  Marielle Vitureau

    L'avion du pape François a atterri vers 8h15 TU à Vilnius, première étape d'un voyage de quatre jours dans les pays baltes, à la périphérie nord-est de l'Union européenne ; partout dans la ville, de grandes affiches saluent sa venue.

    Il compte y apporter son soutien à une jeunesse rêvant d'émigration sans avoir connu l'étau du bloc soviétique et honorer les juifs exterminés du ghetto de Vilnius. Au-delà de l’aspect religieux, c’est bien le message politique que le pape va amener qui lui semble important. « Avec cette visite, la Lituanie va devenir bien plus visible sur la carte du monde. Les actions et les voyages du pape sont bien plus suivis dans le monde que ce que peut faire le gouvernement lituanien pour être connu. »

    Une majorité de Lituaniens se déclarent croyants. En Lituanie, la religion a encore une place très importante dans la société. Elle est enseignée à l’école et l’Etat lituanien a signé un accord avec le Saint-Siège.

    Mais comme le rappelle Akvile, c’est aussi parce que l’Eglise a été un lieu de résistance : « La religion a beaucoup aidé à garder notre identité pendant l’époque soviétique. C’est un lieu aussi où on a sauvegardé la langue lituanienne. A côté de la foi, il y a toute l’histoire qui est liée à ça. »

    Sur son chemin en Lituanie, le pape va rencontrer une grande ferveur. Plusieurs dizaines de milliers de croyants se sont enregistrés pour participer à des rencontres ou suivre la messe.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.