GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Yémen: l'émissaire des Nations unies exhorte les belligérants à respecter l'accord de trêve (Twitter)
    • Brésil: le fils de Bolsonaro se déclare en faveur d'un référendum sur la peine de mort («O Globo»)
    • Mort de Bernard Darty, cofondateur de l'enseigne d'électroménager (Fnac Darty)
    Europe

    Sanctions américaines: l'UE va créer une entité pour commercer avec l'Iran

    media La cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies, à New York, le 24 septembre 2018. MANDEL NGAN / AFP

    Cette entité spécifique vise à « faciliter les transactions financières légitimes avec l'Iran », notamment pour l'achat de pétrole, a indiqué la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, lundi 24 septembre.

    Comment continuer à commercer avec l'Iran malgré les sanctions américaines ? L'Union européenne a peut-être trouvé une solution, en créant une entité spécifique. Elle « permettra aux compagnies européennes de continuer à commercer avec l'Iran conformément au droit européen et pourrait être ouverte à d'autres partenaires dans le monde », a annoncé Federica Mogherini.

    Selon des sources européennes, ce « véhicule dédié » - Special purpose vehicle - pourrait agir comme une bourse d'échange ou un système de troc sophistiqué permettant aux entreprises concernées d'échapper aux sanctions américaines.

    Les nouveaux canaux de paiement doivent « rassurer les acteurs économiques qui ont un commerce légitime avec l'Iran », a souligné devant la presse Federica Mogherini. Il s'agit de préserver les bénéfices économiques attendus par l'Iran en échange de son maintien dans l'accord et de son renoncement à un programme nucléaire militaire, a-t-elle expliqué en substance.

    La cheffe de la diplomatie s'exprimait lundi à l'issue d'une réunion consacrée à la sauvegarde de l'accord nucléaire iranien de 2015. Les représentants des six pays signataires encore membres de l'accord - France, Grande-Bretagne, Chine, Russie, Allemagne et Iran - étaient présents à cette réunion, organisée en marge de l'Assemblée générale annuelle des Nations unies.

    Sanctions américaines

    En mai dernier, Donald Trump a annoncé le retrait des Etats-Unis de l'accord international sur le nucléaire iranien, censé empêcher l'Iran de se doter de la bombe atomique et le sortir parallèlement de son isolement économique grâce à une levée des sanctions qui l'étranglaient.

    Washington a rétabli depuis une série de lourdes sanctions visant aussi les entreprises ou pays étrangers qui continueraient de faire affaire avec Téhéran. Sous la menace, nombre de grands groupes très engagés aux Etats-Unis, notamment Total et Daimler, ont depuis cessé toute activité avec l'Iran par crainte de représailles américaines.

    Le 4 novembre, une nouvelle vague de sanctions frappera directement les exportations de pétrole iraniennes et les opérations bancaires avec ce pays qui va se retrouver de facto déconnecté des circuits financiers internationaux.

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.