GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 21 Octobre
Lundi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Législatives: le président afghan Ashraf Ghani invite la population à «sortir et voter»
    • Syrie: le groupe EI libère six des 27 otages de Soueida (OSDH)
    Europe

    Le Parlement européen vote de nouvelles règles pour l'audiovisuel

    media Le Parlement européen à Strasbourg. Eddy LEMAISTRE / Contributeur / Getty Images

    Trente pour cent de création européenne sur les sites de vidéo à la demande, une meilleure protection des mineurs, le Parlement européen a voté mardi 2 octobre un texte pour réguler l’activité des diffuseurs audiovisuels. La nouvelle législation fixe aussi des règles en matière de publicité. Elle concerne les chaînes de télévision, mais aussi les plateformes comme Netflix, Amazon ou Facebook.

    Avec notre envoyée spéciale à Strasbourg,  Juliette Gheerbrant

    Non seulement les plateformes devront proposer, comme les diffuseurs traditionnels, 30% de création européenne à leur catalogue, mais elles devront aussi participer à cette création, en investissant directement dans la production locale ou en contribuant à des budgets nationaux.

    Autre grand objectif du texte, la surveillance des contenus, comme l’explique Sylvie Guillaume, eurodéputée socialiste et démocrate : « C'est un phénomène très important je crois, puisque ce sont des médias très libres. Il faut aussi avoir en tête que certains mineurs peuvent avoir accès à des choses qui ne sont pas exactement à leur destination. Donc on a mis en route une protection, notamment des mineurs. On a travaillé beaucoup sur la question de la lutte contre tout ce qui est contenu raciste, sexiste, d’incitation à la haine ou d'apologie du terrorisme », dit-elle.

    Le texte ne prévoit pas de filtrage avant diffusion, mais les plateformes devront réagir vite en cas de signalement, un vrai défi, assure l'élue : « Quand on voit la difficulté que certaines plateformes ont à supprimer un certain nombre de contenus ou à neutraliser certains comptes, c’est vrai qu’on a encore un petit peu de chemin à parcourir pour que ces définitions soient aussi applicables dans ces médias. »

    Enfin, le texte fixe de nouveaux plafonds de publicité avec des règles plus strictes, par exemple 20% de publicité entre 18h et minuit, et une seule coupure toutes les trente minutes pendant les films et les programmes d’information.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.