GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Arménie: le Premier ministre Nikol Pachinian annonce sa démission prochaine

    media  
    Nikol Pachinian s'adresse à ses partisans, devant le parlement, à Erevan, le 2 octobre 2018. REUTERS/Hayk Baghdasaryan/Photolure

    Après s’être entretenu avec les députés, le Premier ministre a dévoilé sa décision devant près de 60 000 de ses partisans, réunis devant le parlement, à Erevan.

    Avec cette démission, effective dans les jours à venir, Nikol Pachinian cherche à forcer la main du parlement et à provoquer des élections législatives anticipées avant la fin 2018, rapporte notre correspondante à Erevan, Constance Léon. Il espère ainsi que l’alliance My Step, issue de la révolution arménienne de mai, obtienne plus de sièges.

    Un accord informel a été passé avec les parlementaires, pour qu’aucun autre Premier ministre ne soit élu pendant cette période de vacance du pouvoir. Si cet accord est respecté, des élections législatives auront lieu début décembre, d’après Nikol Pachinian.

    Les déclarations du Premier ministre démissionnaire se sont faites devant une foule en liesse, rapporte notre envoyé spécial à Erevan, Daniel Vallot. Pour forcer la main du parlement, Nikol Pachinian a lancé un appel sur les réseaux sociaux, suivi par des dizaines de milliers de personnes, qui ont bloqué tous les accès au lieu.

    « Aujourd'hui il a suffi d'un appel sur Facebook pour nous mobiliser. En 20 minutes, les gens étaient là », témoigne Nuné. Elle l’assure : « Nous sommes prêts à tout moment. Quand le Premier ministre nous le demande, nous sommes là ».

    Accusés de vouloir empêcher les élections anticipées, les parlementaires sont conspués par les partisans de Nikol Pachinian. « Nous avons fait la révolution et nous ferons de notre mieux pour défendre nos droits et pour soutenir celui que nous avons choisi pour diriger ce pays. C'est la seule raison de notre présence ici », affirme Hesmik.

    « Les gens ici sont très en colère, ils sont prêts à aller jusqu'au bout pour qu'il y a ait des élections », reprend Nuné, qui considère impossible de « faire marche arrière ».

    Après le rassemblement, des Arméniens défilent dans les rues d’Erevan en klaxonnant dans leurs voitures. Ils manifestent leur joie en diffusant des chansons de Charles Aznavour.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.