GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Espagne: de fortes intempéries font 12 morts aux îles Baléares

    media Une habitante passe près de débris après que des intempéries ont durement frappé la ville de Sant Lloranç de Cardassar, dans l'île de Majorque, le 10 octobre 2018. REUTERS/Enrique Calvo

    Au lendemain de la tempête énorme de mardi 9 octobre sur les Baléares, on constate les effets destructeurs, notamment à l'est de l'île de Majorque, à Sant LLorenç de Cardassar, 8 300 habitants. Suite à des inondations considérables, le bilan est de 12 morts et des dizaines de blessés, alors que la polémique monte quant à la responsabilité des autorités.

    Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

    C'est une catastrophe naturelle, c'est la triste et dure réalité : telle est la version officielle du gouvernement des Baléares après les inondations dantesques dans le village de Sant Llorenç de Cardassar. Selon la présidente de la région, « on n'avait pas vu depuis très longtemps une telle folie des éléments naturels », à savoir plus de 220 litres d'eau par mètre carré en seulement quelques heures. Pour autant, la polémique est servie.

    Les pompiers, au premier chef, se plaignent d'un manque de coordination, et aussi d'un manque crucial de moyens. Il y a certes eu un demi-millier de renforts, mais ils seraient arrivés bien trop tard. Les habitants, eux aussi, sont persuadés qu'une telle tragédie aurait pu être atténuée s'il y avait eu une meilleure planification urbanistique.

    Et beaucoup évoquent les grandes inondations de 1989, avec les mêmes causes et aussi des effets destructeurs. En cause, notamment, un tunnel en béton d'un autre âge qui n'aurait fait qu'augmenter la vitesse des eaux déversées sur le village.

    Sans apporter de réponse, le gouvernement régional a décrété trois jours de deuil.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.