GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
Aujourd'hui
Mardi 28 Mai
Mercredi 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Brexit: toujours pas de perspective d'accord entre l'UE et le Royaume-Uni

    media Le négociateur en chef du Brexit Michel Barnier, aux côtés du président du Conseil européen Donald Tusk à Bruxelles, le 16 octobre 2018. OLIVIER HOSLET / POOL / AFP

    Les Vingt-Huit se retrouvent à Bruxelles ces mercredi et jeudi. Ce qui devait être un sommet décisif pour le Brexit ne sera finalement qu’une étape de plus des discussions. Le dénouement va encore attendre.

    Le négociateur en chef est bien le seul ces dernières heures à se montrer encore apaisant. « Nous allons utiliser cette période, calmement et sérieusement, pour parvenir à un accord général dans les prochaines semaines », a dit Michel Barnier.

    Mais pour l’Elysée, il est clair qu’à six mois de la sortie officielle du Royaume-Uni « le temps presse ». La diplomatie française fait aussi ce rappel, la France est prête pour une sortie sèche du Royaume-Uni. Les projets de loi et décrets sont dans les tiroirs et d’autres capitales s’activent.

    Les mots de Donald Tusk, le président du Conseil européen, sont une pression supplémentaire sur les épaules de Theresa May. « Pour qu'une percée ait lieu, il faut des faits nouveaux. je vais demander à la Première ministre des propositions concrètes », a-t-il déclaré. C’est dire si Theresa May est attendue par les Vingt-Sept lors de leur dîner, ce mercredi soir.

    C'est à Theresa May de choisir entre une absence d'accord qui n'est dans l'intérêt de personne et un bon accord qui est sur la table, et dont les fondamentaux ne sont pas différents de ce dont nous avons parlé depuis des mois.

    Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes 17/10/2018 - par Quentin Dickinson Écouter

    S’agit-il d’une volonté de dramatiser pour sortir enfin de l’impasse ? En tout cas les discussions achoppent toujours sur un problème principal : où et comment faire passer la frontière entre l’Irlande et le Royaume-Uni.


    Face au spectre d'un « no deal », les entreprises se préparent au pire

    Cette fois, dans l'esprit de nombreuses entreprises britanniques, pas de doutes, le spectre tant redouté d'un « no deal » se rapproche, rapporte notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix. Et avec lui une avalanche de complications, comme le déplore Pauline Bastidon de la Freight Transport Association, l'Association des transports de marchandises qui représente tous les acteurs de la logistique au Royaume-Uni.

    « C'est vraiment le scénario qu'on craignait le plus, explique Pauline Bastidon. Nous redoutons toutes les formalités douanières bien sûr, mais aussi au niveau réglementaire pour différents produits, certificats sanitaires, etc., qu'il faudra fournir, toute la paperasse évidemment qui accompagne ces formalités et les coûts supplémentaires que ça représente. Et puis il y a aussi toute la question des embouteillages et des retards à la frontière dus aux nouveaux contrôles qu'il faudra mettre en place. Il y a par ailleurs un énorme problème de manque d'espace notamment dans les ports français. Si bien que le port de Douvres a calculé que si on ne faisait qu'ajouter deux minutes par camion, tous contrôles confondus, ça créerait 27 kilomètres d'embouteillages. »

    Les experts préviennent que ces retards et perturbations risqueraient d'entraîner la faillite d'une entreprise britannique sur dix. Face à ce scénario catastrophe, les entreprises demandent donc que les préparations au pire s'accélèrent afin de tenter de minimiser l'impact d'une absence d'accord et d’éviter une paralysie aux lourdes conséquences.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.