GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Hong Kong: la police antiémeute a chargé les manifestants prodémocratie dans le quartier de Kwun Tong (journaliste AFP)
    • Spatial: le vaisseau «Soyouz» avec le premier robot humanoïde russe à son bord ne parvient pas à s'arrimer à l'ISS
    Europe

    Malte: un an après l'assassinat de Daphne Caruana Galizia, RSF demande une enquête

    media Portrait de Daphne Caruana Galizia sur les lieux de son assassinat à Bidnija, à Malte. Photo du 15 octobre 2018. REUTERS/Darrin Zammit Lupi

    A Malte, un an après l’assassinat de la journaliste Daphne Caruana Galizia, l’identité du ou des commanditaires reste un mystère. De nouveaux éléments recueillis par les partenaires duprojet Daphné, qui poursuit les enquêtes de la journaliste,confirment que le ministre de l’Économie maltais était en relation avec l’un des principaux suspects du meurtre. Reporters sans frontières demande une enquête indépendante.

    Daphne Caruana Galizia enquêtait sur la corruption. Juste avant d’être tuée, le 16 octobre 2017, dans l’explosion de sa voiture, elle écrivait sur son blog: « les escrocs sont partout, la situation est désespérée ». Trois hommes liés au milieu maltais suspectés d’avoir posé la bombe ont été arrêtés en décembre dernier. Ils restent muets et le ou les commanditaires de l’attentat sont toujours recherchés.

    Selon les informations recueillies par les partenaires du Projet Daphne, un collectif de médias qui poursuit le travail d’enquête de Daphne Caruana Galizia, il existe des connexions entre l’un des hommes soupçonnés d’avoir posé la bombe et le ministre de l’Economie, Chris Cardona. Ministre clé du gouvernement travailliste, il aurait été vu dans un bar du centre de l’île avec l’un des assassins supposés, quelques semaines après le meurtre. Chris Cardona, qui nie toute relation avec les trois suspects incarcérés, n’aurait pas encore été interrogé par les policiers en charge de l’enquête.

    Aucun responsable politique n’a d’ailleurs été entendu dans cette affaire alors que la journaliste, s’intéressait de près aux affaires de corruption au sein de la classe politique maltaise. Aussi Reporters sans frontières et RSF et quatre autres organisations de défense de la liberté de la presse, qui ont rencontré le Premier ministre Joseph Muscat à La Valette, «  lui ont exprimé leurs inquiétudes sur le manque d'avancée significative dans l'enquête sur l'assassinat », indique RSF dans un communiqué.

    Les ONG, qui déplorent encore «  l'impunité qui entoure l'assassinat de la journaliste d'investigation ont également demandé au chef du gouvernement de prendre des engagements fermes pour garantir la liberté de la presse et la sécurité des journalistes dans le pays et d'ouvrir sans attendre une enquête publique sur ce meurtre  ».

    avec AFP

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.