GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Crimée: au moins 19 morts lors d'une attaque dans un collège technique

    media Les services de secours viennent en aide aux survivants du massacre du collège polytechnique de Kertch, en Crimée, ce 17 octobre 2018. Reuters.

    Au moins 19 personnes ont été tuées et 50 blessées lors d'une attaque dans un collège technique de Kertch en Crimée, ce 17 octobre. L'auteur, un élève, a mis fin à ses jours après son geste.

    Au moins 19 personnes ont été tuées, ce 17 octobre, et 50 autres blessées par une explosion dans le collège polytechnique de Kertch, ville portuaire de la péninsule de Crimée, annexée en 2014 par la Russie au détriment de l'Ukraine. Un engin explosif bourré d'objets métalliques a été déclenché dans la cantine de l'établissement en fin de matinée. La plupart des victimes sont des adolescents.

    Selon le Comité d’enquête russe, l'auteur de l'attaque, un élève du collège, a mis fin à ses jours. Il s’agirait d’un adolescent de 18 ans dont le corps a été retrouvé à l’intérieur du lycée.

    L'élève était inscrit en quatrième année au Lycée polytechnique de Kertch. Son corps sans vie a été retrouvé dans l'une des pièces du bâtiment. Les enquêteurs pensent qu'il s'est donné la mort après avoir mis son plan à exécution. Il a d'abord déclenché une bombe dans la cafeteria à l'heure du déjeuner. En plein service du midi. La pièce était bondée.  La détonation a fait exploser les vitres, provoqué un mouvement de panique. Et c'est là qu'il a commencé à tirer. Les témoignages décrivent une scène de guerre : la fumée, le sang, les blessés qui se jettent au sol...

    Quel mobile ? Jusqu'ici, rien n'a filtré. Aucun indice tangible, pas de lettre, pas de message, pas de revendication. Mais il y a cet ami du tireur qui raconte qu'il était un solitaire, qu'il lui avait parlé de la tuerie de Columbine, aux Etats-Unis. Peut-être la fascination macabre d'un déséquilibré, l'enquête le dira. D'ici là, une certitude : depuis la prise d'otages de Beslan en 2004, il y a presque 15 ans. Jamais une attaque dans un établissement scolaire géré par l'administration russe n'avait fait autant de victimes.

    Toujours selon le Comité d’enquête, les victimes n’ont pas été tuées par la détonation de l’engin explosif, mais par les tirs qui ont suivi.

    La ville de Kertch, en Crimée. RFI/Capture d'écran

    Le bilan pourrait encore s’alourdir, car il y a de nombreux blessés, note notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot. Les autorités ont envoyé sur place plusieurs hélicoptères avec du personnel médical. Le secteur du lycée a été bouclé par des véhicules de l’armée et tous les établissements scolaires de la ville de Kertch ont été évacués. Située dans l’est de la Crimée, la ville est reliée à la Russie par un pont que Vladimir Poutine avait inauguré en mai dernier.

    « Je suis sous le choc, je n’ai pas de mots pour exprimer ce que je ressens. Ici c’est une petite ville où tout le monde se connaît, ce n’est pas comme à Moscou ou dans une grande ville. C’est une petite ville calme, pour nous c’est d’autant plus choquant », raconte un habitant à RFI.

    A la tristesse se mêlent les interrogations. Comment le tueur a-t-il pu pénétrer dans l’établissement avec deux engins explosifs et une arme ? Comment a-t-il pu faire autant de victimes par balles, en aussi peu de temps, et avec un fusil de chasse ?

    Poutine présente ses condoléances

    Le président russe Vladimir Poutine a réagi à la tragédie et « présente ses sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Il a chargé le ministère de la Santé et celui des Urgences de prendre toutes les mesures nécessaires pour apporter une aide médicale aux personnes blessées dans l’attaque et si besoin permettre le rapatriement de ces blessés dans les centres médicaux de Moscou ou ailleurs en Russie. Le président a aussi demandé aux services fédéraux de sécurité et aux services d’enquête de prendre toutes les mesures nécessaires afin d’établir les causes de l’incident. Nous attendons à présent des informations des services compétents ».

    un événement tragique a eu lieu à Kertch, en Russie. Un engin explosif a explosé, des gens sont morts, beaucoup ont été blessés. Je veux présenter mes condoléances aux proches des victimes et un prompt rétablissement aux personnes blessées. Nous ferons tout pour qu’ils se rétablissent au plus vite. C’est clairement un crime. Les motivations et les différentes théories sur cette tragédie sont examinées très méticuleusement. Le public sera tenu informé des résultats de l’enquête des services de sécurité et des services spéciaux. Chers amis, en mémoire aux victimes, je vous demande d’observer une minute de silence. Merci.

    Vladimir Poutine à la TV russe sur la fusillade en Crimée: «un événement tragique...» 18/10/2018 Écouter

    Le ministère des Situations d'urgence russe a déclaré l'état d'urgence à Kertch et a annoncé sur son compte Twitter l'envoi sur place de trois hélicoptères avec du personnel médical et d'un avion. De son côté, le Premier ministre de Crimée, Sergueï Aksionov, a annoncé sur sa page Facebook que trois jours de deuil seraient observés dans la péninsule.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.