GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Birmanie: les violences contre les Rohingyas sont «inexcusables», dit Pence à Aung San Suu Kyi
    • L'opposant Navalny annonce avoir finalement été autorisé à quitter la Russie pour Strasbourg
    • Budget: Rome demande à Bruxelles de la «flexibilité» pour le pont de Gênes et les intempéries
    • France: le gouvernement veut supprimer les chaudières au fioul d'ici 10 ans
    Europe

    Pays-Bas: la justice permet l’inscription «sexe neutre» sur une carte d’identité

    media Leonne Zeegers, 57 ans, a reçu sa carte d'identité avec un «X» pour désigner son sexe à la place de «M» pour sexe masculin ou «V» pour sexe féminin. Bas Czerwinski / ANP / AFP

    Une personne de nationalité néerlandaise n'est désormais plus une femme ni un homme, mais de sexe neutre. Cette personne a désormais un « X » sur sa carte d'identité, une première dans le royaume. C'est aussi une première en Europe même si la possibilité existe déjà dans la loi maltaise. Une telle pratique est désormais aussi autorisée au Canada et en Australie. Aux Pays-Bas, c'est pour l'instant un cas unique.

    De notre bureau à Bruxelles,

    Leonne Zeegers a reçu la première carte d'identité néerlandaise avec un « X » en face de « Geslacht », c'est-à-dire « sexe », pour remplacer le « V » pour « sexe féminin », qui y figurait auparavant.

    C'est la deuxième fois qu'elle change. A sa naissance, elle avait été déclarée de sexe masculin malgré l'impossibilité médicale de déterminer si ses organes sexuels étaient féminins ou masculins. Après des interventions chirurgicales en 2001, elle avait pu faire remplacer le « M » masculin qu'elle avait depuis toujours et féminiser son prénom de naissance, « Léon ».

    Mais Leonne Zeegers n'était toujours pas satisfaite par son état et après deux ans de procédures, le tribunal de Ruremonde, dans la province de Limbourg, avait décidé fin mai dernier que son acte de naissance pouvait porter comme mention : « le sexe de l'enfant n'a pu être déterminé ».

    Leonne a donc reçu fin août son nouvel acte de naissance et désormais aussi sa carte d'identité.

    C'est pour l'instant uniquement l'application du jugement prononcé en mai dans son cas spécifique et le gouvernement néerlandais va maintenant devoir faire modifier la loi.

    (Re) lire : Allemagne: le gouvernement adopte un projet de loi sur un «troisième genre»

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.