GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 9 Novembre
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Pologne: la CJUE demande à Varsovie de suspendre sa réforme judiciaire

    media Rassemblement contre la réforme de la Cour suprême devant le Palais présidentiel, le 24 juillet 2017. REUTERS/Kacper Pempel

    La Pologne est dans le viseur de la Cour de justice de l'UE (CJUE). Cette dernière somme Varsovie de suspendre « immédiatement » sa réforme de la Cour suprême. Votée cet été, cette loi très controversée abaisse l'âge de la retraite des juges de 70 à 65 ans et met automatiquement fin au mandat de plus d'un tiers d'entre eux. Bruxelles y voit une menace pour la séparation des pouvoirs. Un argument rejeté par le gouvernement conservateur polonais.

    Avec notre correspondant à Varsovie,  Damien Simonart

    C'est de Bruxelles que le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a réagi à la décision de la Cour européenne. « Nous allons certainement y répondre. Plusieurs possibilités seront analysées », a-t-il indiqué laissant entendre qu'il espère un compromis.

    Le ministère des Affaires étrangères souligne pour sa part que la décision de la Cour est « provisoire » et qu'elle a « été prise sans qu'on entende la position de la Pologne ». Varsovie tente en effet de convaincre l'UE que sa réforme est indispensable pour tourner la page de l'ère communiste dans le pays.

    Pour Malgorzata Gersdorf, présidente de la Cour suprême et elle-même démise de ses fonctions à cause de son âge, la décision de la Cour de justice européenne est une bonne nouvelle même si elle « sape la dignité du pays. »

    L'application de cette mise en demeure s'annonce toutefois compliquée. Il y a dix jours, sans même attendre la décision en provenance du Luxembourg, le président polonais Andrzej Duda a déjà nommé les remplaçants des juges envoyés à la retraite.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.