GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Aujourd'hui
Lundi 27 Mai
Mardi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: 4 ans d'existence pour le mouvement anti-islam Pegida

    media Manifestation à Dresde pour le deuxième anniversaire de Pegida, le 16 octobre 2016. Oliver Killig / dpa / AFP

    A Dresde, en ex-RDA, le mouvement anti-islam Pegida fête ce dimanche ses 4 ans. Le mouvement avait été lancé le 20 octobre 2014 par le sulfureux Lutz Bachmann pour protester contre une manifestation kurde qui avait dégénéré en bataille rangée avec la police. Depuis, chaque lundi, les « pegidistes » défilent dans les rues pour protester contre l'islam.

    Avec notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux

    Ils sont parfois quelques centaines, parfois quelques milliers, comme à l'automne 2015, lorsque sont arrivés les réfugiés, ou comme lors des évènements de Chemnitz, l'été dernier, quand un jeune homme de 35 ans a été poignardé par un réfugié irakien.

    Les adeptes des promenades en ville organisées chaque lundi à Dresde par Lutz Bachmann ont un point commun : la peur de perdre leur identité occidentale face à une soi-disant invasion musulmane.

    Pegida est ainsi devenu le symbole en Allemagne de ces populations essentiellement masculines, peu éduquées, originaires de l'ex-RDA, qui sont le terreau de l'extrême droite.

    Les « pegidistes » ont lancé de nombreux slogans repris depuis par le parti d'extrême droite AfD comme « Merkel doit partir », à cause de sa politique migratoire, ou encore « Presse mensongère », un slogan inspiré du 3e Reich.

    Avec le recul du nombre des migrants, Pegida a perdu du terrain. Mais à Dresde, il suffit d'un fait divers impliquant les réfugiés pour faire redescendre les gens dans la rue.

    (Re) lire : Pegida en Allemagne, «un mouvement très hétérogène»

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.